Des matches truqués, au tennis ?!?

Et oui, même dans un sport aussi distingué que le tennis, on en arrive à parler de matches truqués ! C’est une affaire qui secoue le milieu professionnel, selon le quotidien Le Monde, depuis plusieurs semaines. Des joueurs qui évoluent en 3e division, selon ce même article (ça correspond à quoi, concrètement ?) auraient participé à un vaste scandale de matches truqués, qui leur permettait de gagner, via des paris en ligne, la même somme que la dotation du tournoi sur lequel ils évoluaient…

Il faut dire qu’il est plus facile de corrompre un joueur seul que toute une équipe. Truquer un match de foot, cela demande probablement un peu plus de moyens que de soudoyer – ou de menacer – un jeune tennisman, perdu dans un tournoi se déroulant à Petaouchnok, et qui a besoin d’arrondir ses fins de moi. Comme l’évoque le basketteur Jeremy Lin dans ce podcast, la vie d’un sportif de haut niveau, avant d’atteindre la gloire, est une vie de sacrifices douloureux, tant d’un point de vue familial qu’économique. Tout le monde ne nait pas doté des mêmes talents que Jimmy Conors ou Rafael Nadal. Et le talent, parfois, met un certain temps avant de percer.

Alors pour un petit billet par-ci par-là, perdre un point, un jeu ou un set, après tout? Qu’est-ce, en regard des sommes en jeu? Mitterrand aurait parlé d’argent qui corrompt. Les fatalistes de l’internet vous diraient que c’est la faute au digital, qui casse les intermédiaires, et permet à des voyous de rentrer en contact avec de gentils apprentis tennismen. Attendez-vous bientôt à entendre parler des matches de ping-pong truqués, des matchs de badminton truqués, et pourquoi pas des compétitions de golf truquées (par 3 au lieu d’un par 5).

Tout cela en dit long sur le discours autour des valeurs sportives. La professionnalisation du sport a un coté obscur, dont le grand public n’a cure, tout occupé qu’il est à contempler les exploits des équipes nationales ou des 8 ou 16 plus grandes équipes. Il n’y a pas qu’en politique qu’il faut penser à se réinventer…

Sharing is caring!