A quand un Netflix du sport ?

Le sport et la télévision sont deux univers sui se soutiennent l’un et l’autre. La diffusion d’événement sportifs a contribué, de manière significative, au développement des ventes de postes de télévision, et à l’avénement de chaque nouvelle technologie (écran couleur, écran plat, écran 16/9ème) correspond un grand événement sportif (Jeux olympiques ou Coupe du monde). Inversement, les revenus gigantesques issus de la retransmission de compétitions – revenus liés à la diffusion de contenus publicitaires pendant les pauses – a fortement contribué au développement de certains sports, comme le football ou le tennis. Pourtant, le mariage de raison entre sport et télévision n’a pas encore abouti à ce qui pourrait être son stade ultime: un Netflix du sport.

Il y aurait pourtant probablement un sujet à creuser, par des professionnels du monde de la télévision bien impliqué dans l’univers sportif, et avec des perspectives bien plus intéressantes que celles du Netflix à la française. Bien sûr, il ne s’agit pas de reproduire le modèle de Netflix à l’identique, car le succès du sport à la télévision repose, essentiellement, sur la diffusion de compétitions en direct. Mais de même que certains sports comme la boxe remportent de sacrés succès via le pay-per-view, le modèle économique d’une large catégorie de programmes disponibles à tout moment pourrait présenter un intérêt. Mais on imagine aisément ce que pourrait permettre une telle chaîne:
– un abonnement graduel, en fonction des contenus sportifs auxquels on souhaite s’abonner: tennis, football, golf, rugby, etc. Disons 10€/mois pour un sport, 15€ pour deux sports, 20€ pour quatre, etc.
– la possibilité de visionner en direct ou en différé les compétitions les plus intéressantes
– un moteur de recherche un tant soit peu conséquent
– une version télévision + une version mobile / tablette / desktop
– un algorithme de recommandation qui permettrait de proposer des contenus intéressants en fonction du comportement des internautes (vous avez aimé l’escrime, vous devriez tenter la Formule 1)
– tout une gamme de documentaires sportifs ou d’émissions spécialisées (type Telefoot)

DAZN devrait intéresser les amateurs de sports de combats, a priori

En rédigeant cet article et en recherchant Netflix + Sport sur Google, je viens de réaliser qu’un tel concept existe déjà. DAZN existe depuis deux ans, mais peine apparemment à trouver son équilibre économique. La raison à cela, c’est la multiplicité des accords de diffusion à négocier pays par pays, compétition par compétition, sport par sport. La complexité de ces droits serait-elle pire que la complexité des droits de diffusion des contenus culturels? J’ai peine à y croire.

Peut-être manque-t-il juste un challenger à DAZN, un sparing partner capable de tirer l’offre dans une autre direction et de l’aider à trouver ses marques.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?