Comment dit-on fin de règne en anglais?

Que penser de la dernière prestation du président français, se retirant ostensiblement de la salle de conférence dès lors que le baron Seillière entamait son discours en anglais. Sans être aussi critique que Pierre Chappaz, je dois avouer ma perplexité face à un comportement qui frôle le ridicule. Pour un président qui se flattait, naguère, de pouvoir s’entretenir avec le président américain en anglais – contrairement à son prédécesseur…

Décidément, entre un président français sur le déclin, un président du conseil italien devenu fou furieux, un premier ministre britannique adepte de la politique people, l’Europe est bien mal barrée. Heureusement que Mme Merkel est passée…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?