NKM à la CCFI

Nathalie Kosciusko-Morizet était l’invitée ce matin de la CCFI, la chambre de commerce France-Israel. L’occasion pour elle de battre la campagne sur son action pour le développement de la société numérique, et de répondre à quelques questions en matière de coopération France-Israel sur les nouvelles technologies.

C’est la première fois que j’assiste à une de ses interventions. NKM est douée pour la politique. Sa présence est à la fois physique (station assise, debout, mouvements des bras, intonations de la voix) et intellectuelle (sens de l’humour, sens de la répartie, maîtrise de ses dossiers).

Quelques remarques sur son intervention:

  • Elle fait efficacement de la retape pour l’appel d’offre Serious Games / Web 2.0, on en reparlera
  • Elle revient régulièrement sur les technologies dont on parle, de Twitter à Facebook, et maîtrise là encore son sujet (ce ne sont pas que des paroles creuses d’un n-ième technocrate)
  • Hommage appué à la FING, qui le mérite
  • En revanche, j’ai trouvé un peu mièvres, voire irréalistes, les exemples qu’elle a proposé sur l’utilisation de data.gov (quel hopital choisir au moment d’un infarctus, ou quel parking choisir au moment de se garer).
  • N’en déplaise à Jean-Michel Billaud, elle marque un point lorsqu’elle affirme que l’important, ce n’est pas le gaut-débuit, mais ce qu’on y met: contenus et usages prennent enfin toute leur valeur.
  • La différence entre société numérique vs économie numérique est là aussi bien maitrisée: on est loin du projet Quaero, qui a fait … Pschhiitttt
  • Elle jour habilement de son exemple à la mairie de Longjumeau, notamment en matière d’utilisation intelligente de la technologie pour « thermographier »  sa commune: usages et contenus encore une fois…
  • Seul lapsus, concernant l’appel d’offres précité: elle a dit qu’elle recherchait « des programmeurs », et non « des entrepreneurs ». Il faudra en finit un jour ave cette idée que les projets aboutis sur le net sont ceux de développeurs aguerris: c’est avant tout une logique de marché, ie fournir une offre adaptée aux besoins des utilisateurs.
  • Enfin, j’ai trouvé l’Europe un peu absente de son intervention (et des questions de l’auditoire): à cinq jours du scrutin du 7 juin, ça la fiche mal…

Bref, NKM était la personnalité idéale pour ce poste, elle le démontre chaque jour un peu plus. Excellente pioche.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?