The Social Network – Bienvenue dans le monde des startups

A l’invitation de l’un de mes clients préférés (:)), j’ai eu l’occasion de découvrir ce soir le film qui raconte l’ascension de Mark Zuckerberg et de Facebook: The Social Network. Un film remarquable, de tout point de vue.

D’un point de vue du secteur du logiciel et de l’internet. Les concours de hackers, les développeurs qui s’isolent avec le casque, les nerds qui ne lâchent plus leur laptop, c’est de la vraie vie. Jusqu’au vocabulaire utilisé au début du film (wget, perl ou autres), le réalisme est saisissant.

D’un point de vue des personnages ensuite. Zuckerberg n’est dépeint ni comme un ange, ni comme un diable, et je veux assez bien croire que le véritable personnage se situe dans cette zone grise. Un gars qui réfléchit deux fois plus vite que les autres (un « smart guy »), avec juste ce qu’il faut de détermination, de chance et d’opportunisme. Les autres protagonistes sont assez bien campés, d’Edouardo Saverin aux frères Winklevoss, avec juste ce qu’il faut d’arrogance. Le seul personnage trop caricatural est, finalement, celui interprété par Justin Timberlake, le fondateur de Napster Sean Parker.

D’un point de vue de l’intrigue. Si l’on met de côté la puérile justification sentimentale qui aurait poussé Zuckerberg à lancer Facebook, la montée en puissance progressive, l’opposition entre ceux qui cherchent un business model et ceux qui cherchent à lever des fonds, les luttes de pouvoir, les intrigues, on n’est pas trop loin de la vérité. Je me souviens parfaitement de l’époque 2000-2003 durant laquelle j’ai accompagné EasyGlider, jeune startup française qui, après avoir levé 2m€, a finalement été revendu à une sorte de « cimetière de startups », puis reconstruite sous un autre nom (MKL) avant d’être revendue à Thales. Les intrigues entre actionnaires qui ne suivent pas le même agenda, les coups tordus, le bluff, tout y était déjà. Rien de neuf sous le soleil…

Allez donc voir ce film, vous passerez un bon moment et découvrirez l’envers du décor. C’est toujours instructif. Et si vous voulez avoir l’avis de spécialistes, allez donc lire ce qu’en dit Dave Winner ici, et .

PS: à votre avis, y aura-t-il une 2e partie? Ou un film sur Twitter? Sur Google?

Sharing is caring!