Chirurgie de la main: des progrès époustouflants

Il y a des exploits quotidiens à coté desquels on passe sans faire attention. Et pourtant…

"25 tendons, 3 nerfs, 2 artères et quelques veines", c’est bien peu, quand on y pense, pour commander les multiples mouvements des doigts de la main. Ce sont ces quelques réparations que l’équipe du Dr Marc Juvenspan a réalisé, un soir d’octobre 2006, pour rendre à un patient sa main, qu’il venait de se sectionner avec une tronçonneuse. 4h30 d’opération, et au final, un organe qui retrouve tout ses facultés de mouvement.

En lisant ce billet – PS: attention si vous cliquez sur le lien, photo un peu choquante – je n’ai pu m’empêcher de penser à Luke Skywalker. Les fans de StarWars s’en souviennent, il eut la main tranchée d’un coup de sabre laser à la fin du 2e épisode, je crois. Main aussitôt réparée à l’aide d’une prothèse bio-ionique type "L’homme qui valait trois millairds". Pure science-fiction n’est-ce pas?

Le geste du chirugien de la main, lui, n’a rien à voir avec de la fiction. C’est la réalité dans sa plus simple expression: un corps mutilé, un peu de sang-froid (l’utilisation d’un sac Hagen-Dazs en l’occurence – Xuoan, à quand une version Ben & Jerry? une main qui sortirait d’un pot de glace? le titre du bilelt: la main dans le sac…), et un homme retrouve son intégrité.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?