Baby driver

Si vous avez aimé le Transporteur, vous adorerez Baby driver. Même si les deux films n’ont rien à voir. Car si Jason Statham impose ses muscles et sa présence à l’écran dans le rôle d’un transporteur qui enfreint l’une des 4 règles du métier, Ansel Elgort, lui, s’impose par son physique de jeune premier en décalage complet avec le rôle qui lui incombe: chauffeur de bandes de braqueurs de banques sans foi ni loi.


Mais Ansel – Baby – a une passion: la musique. Ce qui donne à ce film une touche assez particulière : une bande son de plus de 30 titres, qui agrémentent les braquages et les poursuites en voiture.

Baby driver n’est peut-être pas le film du siècle. Mais vous passerez deux bonnes heures devant un film comme on les aime, à l’ancienne, sans trop d’effets spéciaux et avec plein de voitures de police qui volent dans tous les sens. Ben quoi, on n’a pas le droit de retomber en enfance?…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?