Allons enfants de l'Internet!

Allons enfants de l'internet !Blogueur, fondateur d’Internet sans frontières, actuel DG adjoint d’Edelman Europe, Christophe Ginisty baigne dans l’Internet depuis pas mal d’années.

Je ne l’avais encore jamais rencontré, jusqu’à la conférence SMI 2011 où nous avons longuement échangé sur un tas de sujets. A mon retour, j’en ai profité pour me livrer à la lecture de son livre, Allons enfants de l’Internet.

Cet essai, que l’on dévore en moins de deux heures, est consacré à l’avènement d’une nouvelle forme de citoyenneté, celle de l’internaute. Révolution pacifique à l’échelle internationale, la révolution Internet a touché plus d’un milliard ‘êtres humains, à la fois dans leur sensibilité locale et dans une plus grande ouverture internationale. Christophe Ginisty propose donc plus axes de réflexion sur l’avenir de ce citoyen-internaute et l’impact de l’Internet sur la vie politique.

  • Political aliens: quelles sont les différentes formes d’engagement politique sur Internet?
  • Small is beautiful: si Internet surprend par sa taille et son gigantisme, les communautés qui s’y fédèrent sont de taille bien plus modestes… mais elles existent en infinité. C’est une opportunité pour les politiques.
  • L’étendard humain est levé: Internet autorise enfin des formes de collaboration et de participation qui vont au-delà des cercles jusque là imaginables, et particulièrement dans le domaine politique
  • De toi à moi: Internet autorise de nouvelles formes d’engagement plus direct, moins condescendant: blogs et Twitter, principalement
  • Are you talking to me: par-delà la réplique de De Niro, Christophe Ginisty rappelle que les formes d’engagement sur Internet sont parfois brutales, sans ambages, sans retenue, et que  modération ne doit pas signifier censure
  • Tout ce que vous avez dit sera retenu contre vous: la mémoire du net a une incidence sur ce qui peut être dit. Le formidable essor des vidéos partagées aura des répercussions sur la carrière politique de nombreux élus
  • Sois Net et tais-toi: Internet et liberté d’expression vont de pair, sauf dans quelques pays…
  • Le jour du net est arrivé: quels seront les leaders politiques de demain, capables de faire un usage censé d’Internet?
Ecrit en 2010, je suis certain que ce livre gagnerait à tenir compte des événements du printemps arabe, et de l’incidence d’Internet dans la vie politique de quelques régimes arrivés à leur terme.
En revanche, je reste perplexe sur l’optimisme sous-jacent aux différentes formes d’auto-modération. L’affaire de la page Facebook de Charlie Hebdo montre bien que la liberté de débat sur Internet n’est pas une fin en soi. Quelles sont les mesures dont disposent les institutions pour modérer raisonnablement les échanges quand ils portent sur des sujets controversés?

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?