Xavier Niel aurait-il peur?

Article intriguant sur le site de The Economist:

“IF I commit suicide, or if I die in a car accident in the next three months or so, you will know the threats were serious, because I am not feeling at all suicidal and I drive very slowly.” Xavier Niel, the founder of Iliad, a young broadband firm which has upended France’s internet-access market and wants to do the same for mobile telephony, says he is prepared for any attempts at intimidation. In 2004 an executive from TF1, a French television firm which was withholding its programming from Iliad’s multimedia packages, reportedly told one of Mr Niel’s colleagues: “I am going to nail you down on the wall in blood.”

(A croire qu’il n’y a pas que chez l’éditeur de logiciel français numéro un que l’on emploie la terminologie du sang sur les murs.)

Plus sérieusement, des menaces plâneraient-elles sur le fondateur et principal actionnaire d’Iliad / Free? Le secteur des Telecoms serait-il aussi pourri que le fut jadis celui du bâtiment? Il y a de quoi s’inquiéter de tels propos, s’ils sont fondés.

Récapitulons, la même semaine, un des principaux dirigeants de la nouvelle économie craint pour savie, et un livre relate les fraudes massives lors de l’élection du premier secrétaire du second parti politique de France.

Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume de France?

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?