Time-Out

Dans l’univers des films de science-fiction, il n’est pas nécessaire de faire appel à des effets spéciaux sophistiqués sur la base d’un budget colossal pour réussir son coup : la plupart du temps, une idée originale et correctement mise en oeuvre suffit à produire l’effet désiré auprès des spectateurs, et à remporter les faveurs du public. Et en matière d’idées originales, Andrew Niccol en connaît un rayon.

C’est à lui qu’on doit des films comme l’inoubliable Bienvenue à Gattaca, le terrifiant Lord of War, ou les scénarios de films tout aussi réussis, comme The Truman Show, Le Terminal ou Gemini Man. Ainsi que Time-Out, film tout aussi original, mais peut-être moins bien réussi que ses précédents.

Le principe de ce film est simple : faire du temps la base des échanges économiques. Après tout, ne dit-on pas que « le temps c’est de l’argent » ? Et le prix de bien des services que l’on s’offre ne repose-t-il pas sur un taux horaire ? Du garagiste au plombier, en passant par ‘informaticien ou l’avocat, ce qu’on achète, c’est moins un produit ou un service, que le temps que notre contrepartie acceptera de nous consacrer.

Et bien dans ce film-ci, situé dans un futur proche, où l’on a institué un contrôle strict du nombre d’habitants, le temps est devenu la monnaie. Sauf qu’ici, le temps, c’est en l’occurrence notre durée de vie… On peut ainsi acheter des produits ou des services avec des minutes, des jours ou des mois de vie, et tout aussi bien en gagner, en travaillant ou en allant jouer au casino… Le monde finit alors par se diviser en différents territoires, occupés par des individus disposant de dizaines d’années de vie devant eux, ou, à l’opposé, de « pauvres » ne disposant tout au plus que d’une ou deux journées de stock à renouveler.

C’est dans ce cadre un peu glauque qu’un individu issu des quartiers pauvres va être accusé d’un crime de temps pour lequel il est innocent. Pour connaître la suite, direction votre site de VOD préféré, Amazon Prime ou Netflix. Et je vous l’assure, en voyant ce film, vous n’aurez pas l’impression de perdre votre temps…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?