Richard Branson s’envoie en l’air

Dans la course à la conquête de l’espace que se livrent Jeff Bezos, Elon Musk et Richard Branson, ce dernier n’est peut-être pas celui le plus richement doté, ni en ressources matérielles, ni en compétences techniques. Mais il est, lui aussi, parvenu à atteindre son objectif principal : le tourisme spatial. Avec un vol inaugural de 3 minutes environ le 11 juillet 2021, il s’est permis de griller la priorité au fondateur d’Amazon, dont le premier vol devrait avoir lieu le 20 juillet, jour anniversaire du premier pas de l’homme sur la lune.

Toute ma vie j’ai rêvé…

En soi, ce premier vol commercial par Virgin Galactic n’a rien de vraiment bluffant. Des individus qui font des galipettes en apesanteur, on en a déjà vu des dizaines, lors de prises de vue réalisées, par exemple, lors de vols zero G. Il y a même des sociétés comme Air Zero G, qui proposent, moyennant la modique somme de 6000 €, de vous faire découvrir les joies des vols paraboliques. Bien sûr, un test PCR de 72 heures ou un certificat de vaccination sont exigés avant d’embarquer pour une telle expérience, il n’y aurait rien de pire que de se contaminer en oubliant la gravité…

Ensuite, des images de bonshommes en combinaison, en train de contempler la courbure de notre bonne vieille terre, on en a déjà vu dans des conditions bien plus extrêmes. Sans évoquer les conditions de vie spartiates à bord de l’ISS, rappelons qu’en 2012, dans le cadre d’un événement Rd Bull, le cascadeur autrichien Felix Baumgartner a réalisé un exploit largement plus impressionnant, en se hissant à la limite de l’espace à bord d’un ballon avant de se jeter en chute libre et de franchir le mur du son…

Like a bird, free

Non si exploit il y a, ce n’est ni du côté de l’expérience vécue, ni du côté de la prouesse physique. L’exploit consiste plutôt à parvenir à se faire construire une fusée au design passablement vintage, et à convaincre trois autres personnes de s’embarquer dans un truc aussi risqué, un peu au péril de leur vie avouons-le, pour 3 petites minutes – à peine la durée d’un single de Carla Bruni.

Richard Branson, milliardaire aventurier, est un grand conteur hors pair. Il tenait, il y a quelques années, un blog où il racontait ses expériences personnelles, les plus intéressantes comme les plus grotesques, tirant, à chaque fois, des conclusions originales, comme le conseil suivant. Il est dommage que l’article vers lequel pointait le lien ait disparu, vous en auriez appris de belles…

Avec cette première expérience, Branson tient de quoi alimenter ses lecteurs en histoires pour quelques années encore. Et ce n’est que le début.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?