The Smallsat Express

Il est difficile de rester insensible à la magie d’un lancement spatial. Il y a toujours une certaine majestuosité dans les premiers instant où l’on voit la fusée s’élever, puis s’extirper de l’attraction terrestre. SpaceX l’a bien compris, et la mise en scène de ses lancements est réglée jusque dans les moindres détails. Je vous invite à voir (ou revoir) les quelques minutes qu’a duré le lancement de lundi soir, celui du Smallsat Express, jusqu’au retour du premier étage sur une plateforme en pleine mer.

Le Smallsat Express, c’est le lancement simultané de plusieurs satellites, 64 exactement: 15 micro-satellites et 49 nano-satellites (des CubeSat), élaborés par 35 organisations différentes, en provenance de 17 pays, parmi lesquelles on compte des universités, des instituts de recherche ou des start-up comme la prometteuse Astrocast. Tous ces satellites sont embarqués dans un module unique, embarqué dans la Falcon-9 qui s’est élancée depuis la base de Vandenberg en Californie.

Même si on n’est pas un grand fan des vols géostationnaires et des lanceurs spatiaux, l’univers des CubeSat mérite qu’on s’y intéresse de plus près. Il s’agit d’un format de satellites de petite taille, élaboré dans les années 90 par des universitaires, pour mettre leurs étudiants dans des situation réelles de conception de systèmes complexes. Les CubeSat répondent à des critères précis en termes de taille, de poids ou de consommation énergétique. La taille minimale correspond aux CubeSat de dimension 1U (10×10×10 cm, soit 1 litre de volume utile), mais il en existe de taille 2U, 3U, et jusqu’à 6U.

Des dizaines de projets basés sur la norme CubeSat ont vu le jour. Certains servent uniquement des projets expérimentaux à caractère scientifique, mais d’autres sont aujourd’hui à la base de véritables projets commerciaux. L’envoi simultané de plusieurs dizaines de CubeSat par un seul lanceur permet de réduire de manière significative les coûts de mise sur orbite: le tarif pour un « vol » sur Falcon 9 est quand même de … 62$ millions. Avec le Smallsat Express, le prix pour la mise sur orbite d’un CubeSat 3U est ramené à moins de 300 000$. Une paille…

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*