Quand WordPress te dit « Vous n’avez pas l’autorisation d’accéder à cette page »…

Que faire quand WordPress envoie un message d’erreur sibyllin, et m’interdit d’accéder au back-office de ce blog? Pas grand chose, à part passer la soirée à chercher des solutions…

Première piste: un problème de codage des données des utilisateurs. Je ne suis pas un expert de la gestion des rôles sous WordPress, autant vous dire que je n’en menai pas large au moment d’aller toucher avec les codes un peu abscons qui permettent de gérer les droits en question. Mais rien n’y a fait.

Deuxième piste: créer un utilisateur ayant les droits d’administration WordPress directement dans MySQL. Idée pas conne, bien expliquée par ici. Malheureusement, cela n’a rien donné: l’administrateur nouvellement créé se trouvait gros jean comme devant, avec le même message d’erreur.

Troisième piste: créer un WordPress tout frais, et importer la base MySQL. Rebelote, je me retrouve avec un utilisateur sans droits d’administration.

Quatrième piste: créer un WordPress tout frais, mais n’importer que les tables « articles » et « commentaires ». Je ne suis pas allé au bout de cette piste, qui me paraissait un peu tordue.

Cinquième et dernière piste: restaurer une sauvegarde de la base MySQL. Ça tombe bien, OVH me proposait une sauvegarde du 13 décembre, jour de la migration en WordPress 4.9.9. Et bien c’est ce qui a marché… Et comme je n’ai rien pu publier depuis une semaine, je retrouve le blog dans l’état où je l’avais laissé.

Moralité: n’oubliez pas de mettre en place vos sauvegardes MySQL, ça peut toujours servir. Et les migrations WordPress, ce n’est pas si anodin…

PS: d’autres articles proposent de régler ce type d’erreur, comme par ici.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?