Quand la finance s'enrhume, la high-tech tousse…

La crise qui a d’abord touché le secteur bancaire, puis l’automobile, s’est désormais propagée à l’ensemble des secteurs économiques. A de rares exceptions près, ce n’est que licenciement ou gel des investissements deci delà. Quelques nouvelles du front:

  • Oracle aurait licencié 500 à 900 personnes
  • Google s’est séparé de centaines de prestataires externes, et annonce chaque jour le gel de produits: après Lively, c’est au tour de Jaiku (versé dans le domaine public) et de Google Notebook (dont le développement est suspendu). Et a même décidé de se séparer de 100 de ses recruteurs. Tant que GMail reste gratuit…
  • Des rumeurs persistantes de licenciement suintent au sujet de Microsoft.
  • Idem du côté de chez IBM, qui pour l’instant, dément.
  • Nortel demande à passer sous Chapter 11
  • Alcatel-Lucent a procédé à une amputation de plus de 5000 salariés, dont la quasi totalité de son activité WiMAX
  • Motorola annonce 4000 suppressions de postes

Dans ce climat de marasme technologique, le silence de Dassault Systèmes laisse songeur. Il faut dire DS s’est déjà séparé de son organisation de ventes en France, et que le déménagement à Vélizy a dû en décourager plus d’un…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?