Prendre des photos numériques sous l'eau, c'est possible!

Parfois, une mésaventure peut se transformer en formidable opportunité. C’est ce qui m’est arrivé l’an dernier: lors d’une randonnée, l’appareil photo numérique familial – un Lumix assez classique mais aussi très performant – était resté au fond d’un sac à dos pendant une randonnée. En traversant l’un des nombreux cours d’eau rencontré, il prit l’eau et resta endommagé à jamais. Je pris donc la décision de me doter désormais d’un appareil photo numérique étanche pour nos activités. Mon choix se porta sur un Fuji XP50. Et ce fut une sacrée bonne idée.

Car cet appareil numérique fonctionne sous l’eau, aussi bien pour prendre des photos que pour filmer. En voici quelques exemples, saisis au bord d’une piscine cet été. La qualité est correcte sans être époustouflante. L’appareil dispose d’une quinzaine de modes, allant de la photo nocturne à celle adaptée à un univers sous-marin.

DSCF1195

DSCF1335

DSCF1494

DSCF1514

DSCF1515

DSCF1517

DSCF1520

DSCF2383

La qualité des photos reste correcte même hors de l’eau. Le capteur de 14 millions de pixel est un peu surdimensionné, à mon avis, les photos obtenues sont gigantesques. Bien sûr, il faut penser à passer un coup d’éponge ou de serviette pour supprimer les gouttelettes d’eau qui s’accumule sur la face avant de l’appareil devant l’objectif.

DSCF2722

DSCF2723

DSCF2724

Le mode vidéo est capable de filmer en HD, et l’appareil  continue de capter le son une fois sous l’eau. Mais il ne faut pas vous attendre à écouter les baleines chanter, l’eau déforme les sons de manière sidérante. Voici une petite démo de 20 secondes au fond de la piscine, en brandissant l’appareil à bout de bras.

Bref, voici enfin un appareil tout terrain qu’on peut emporter avec soi même dans des conditions d’humidité extrême. L’autonomie est correcte, de l’ordre de 150 à 200 photos environ pour un usage « normal ».

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?