Livres contre books: une histoire de tranche

Les éditeurs anglais sont-ils plus malins que les éditeurs français? C’est une question que je me suis souvent posée en regardant les alignements de livres sur ma bibliothèque. On l’a tous sans doute remarqué un jour ou l’autre, les titres ne sont pas écrits dans le même sens: en général (il existe quelques exceptions) il faut se pencher sur la gauche pour lire les titres des livres en français, et sur la droite pour lire ceux des livres en anglais. Si ce n’était qu’une affaire de sens et d’orientation, on mettrait volontiers cela au crédit d’un fonctionnaire stupide d’un côté ou de l’autre de la Manche, ayant un jour décidé que messieurs les anglais ne liraient pas dans le même sens que messieurs les français.

Funeste erreur. Car l’orientation du livre sur la tranche a une incidence importante, en terme de confort de l’utilisateur.

En effet, regardez bien l’effet obtenu lorsqu’on pose deux livres, un produit par un éditeur français, et un autre produit par un éditeur anglais, sur une table.

Et oui, le sens d’écriture des livres anglais permet de lire le titre sur la tranche, sans être obligé de faire le poirier. Alors que pour les livres en français, on est obligé de le prendre et de le retourner.

Vous pouvez faire le test chez vous ou au bureau, cela marche dans la grande majorité des cas. Il m’arrive cependant de croiser des livres en français, dont le titre est écrit dans le sens des livres en anglais. En revanche, je n’ai pas encore croisé de livre en anglais qui ait choisi d’écrire dans le sens français. Question de bon sens, sans doute…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?