Les éléphants se débinent…

Après Michel Rocard, c’est au tour de Bernard Kouchner de trahir son camp, en proposant une alliance Segolene Royal-François Bayrou avant même les résultats du premier tour. Décidément, ces vieux "socialistes" ont du mal à se faire à l’idée qu’une femme mène le bal. Quand bien même Madame Royal aurait des défauts, un tel manquement à l’unité du groupe socialiste en dit long sur les tensions au sein de ce camp. Heureusement pour Madame Royal, Kouchner et Rocard ne représentent plus grand chose en France, si ce n’est eux-mêmes, et les quelques souvenirs de l’époque de François Mitterrand. Décidément, certains hommes politiques ont du mal à prendre leur retraite…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?