Jolicharts: pour faire des graphiques simples et efficaces

La conception de graphique avec Excel ou tout autre tableur plus ou moins sophistiqué peut s’avérer relativement fastidieux, pour une simple et bonne raison: la complexité de leurs interfaces utilisateurs. Créer un graphique n’est pas compliqué, mais créer un graphique qui ait du sens et qui permette une interprétation simple, rapide et efficace des données présentées n’est pas aussi simple. Heureusement, il y a désormais Jolicharts!


Jolicharts se présente comme une application en mode SaaS. Le modèle de prix est basé sur l’espace de stockage et la puissance de calcul nécessaires pour faire fonctionner les graphiques. Il reste gratuite pour moins d’un 1Mo de données, puis progresse jusqu’à 750€/mois pour 1Go de données. Le nombre d’utilisateurs simultanés est infini, quant à lui: on peut partager ses graphiques avec autant de partenaires / clients / collègues qu’on le souhaite. Excellent point, pour jouer sur la viralité de l’outil.

Au démarrage, après avoir créé son compte, on est invité à importer des données. Pour cela, on crée un « dashboard ». Chaque dashboard s’appuie sur plusieurs datasources, typiquement des fichiers Excel (.XLS, .XLSX, . CSV). Il n’y a pas encore de possibilité d’importer des sources de données depuis des Google Apps, mais je ne doute pas que cela arrivera un jour.

Pour l’exemple, je suis parti d’un fichier Excel bidon, qui simule 6 mois de ventes de stocks de fruits à des clients représentés par des prénoms. Vous pouvez télécharger ce document Excel pour tester Jolicharts.

Les sources de données peuvent être mises à jour ultérieurement, pour mettre à jour tous les graphiques qui y seront rattachés.

Une fois les données importées, on peut commencer à créer des graphiques. Ceux-ci sont organisés en feuilles (« sheets »), avec un seul graphique par feuille. On dispose de plusieurs types de graphiques, à vous de choisir les bons pour faire dire ce que vous souhaitez faire dire à votre présentation.

Sur ce fichier de simulation de ventes et de facturation, j’ai donc commencé par m’intéresser au volume de ventes par produit. Rien de plus simple.

Puis je me suis intéressé à la répartition des ventes par client, pour savoir qui étaient les meilleurs clients.

On peut tout à fait trier par client (tri sur les données de l’axe Y).

On peut aussi segmenter plus avant les données, ici avec la répartition par client et par produit.

On peut aussi se demander combien de commandes ont passé les clients, et ce, par trimestre.

Le délai de paiement est une donnée essentielle, car son impact sur la trésorerie d’une PME peut être immense. Ici, on l’affiche par client en rappelant le volume de commandes (ce qui donne une piste sur l’ordre des priorités pour rappeler à vos clients de payer leurs factures).

Mais on peut aussi s’intéresser au délai de paiement moyen par client et par trimestre.

Enfin, on peut aussi réaliser une très belle vue qui indique le positionnement relatif des clients par nombre de commandes et par volume total.

On peut ensuite partager ses graphiques, par mail ou via le web social et les réseaux sociaux!

On peut également créer des tables pivots, de manière beaucoup plus simple et visuelle que sur Excel! Mais je m’arrête là pour la démo, vous l’aurez compris, Jolicharts est un outil très simple à utiliser pour créer toutes sortes de graphiques à partir d’une ou plusieurs sources de données. Parmi les manques relatifs de l’application (mais le produit évolue vite), je citerais:

  • l’absence d’outils de mise en page, pour concevoir des pages intégrant plusieurs graphiques (peut-être y est-ce déjà, mais je n’ai pas trouvé comment faire)
  • l’export en PDF
  • l’import de données Google Apps (déjà cité)

Jolicharts propose également une API, pour ceux qui souhaiteraient l’interfacer à d’autres applications. Je pense notamment aux éditeurs de solutions d’analyses de données, qui ne souhaiteraient pas investir trop de temps dans la conception des graphiques, pour se focaliser sur la collecte des données, plus fondamentale.

Enfin, quelques mots sur l’histoire de l’entreprise. Jolicharts est né au sein de l’équipe de développement de Verteego. Joicharts est en fait la couche graphique de Verteego, rendue accessible à tous les utilisateurs, qu’ils soient clients ou non de Verteego.

Bref, Jolicharts est joliment conçu et vous rendra plein de services, alors qu’attendez-vous pour l’utiliser?

PS: si l’équipe Jolicharts me lit, je les invite à postuler aux IMC Awards, un truc spécialement conçu pour les startups innovantes…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?