Quand Facebook fournit de la data gratuitement

Via un article d’AdWeek, j’ai découvert une fonctionnalité originale offerte gratuitement par Facebook. Il s’agit de cartes à destination des ONG, qui permettent d’observer, sur la base des informations collectées par le réseau social, trois types de données: la densité de population dans un pays donné, les flux des déplacements et la couverture réseau.

Des cartes

Ces cartes sont fournies sous la forme d’immenses images (au format TIFF), sur lesquelles il faut zoomer un bon moment (et en aveugle) pour commencer à observer des choses intéressantes. Voici par exemple une vue de la région parisienne. On distingue bien, dans la vue ci-dessous, le tracé de la Seine depuis son entrée à l’Ouest de la région parisienne jusqu’au Val de Marne.

Reconnaissez-vous la région parisienne ?

Les données fournies sont classées par pays ou par région. On dispose de données globales, ou segmentées par sous-populations: hommes, femmes, jeunes de moins de 5 ans, seniors de plus de 60, etc.

Je ne sais pas encore à quoi cela peut bien servir. Il me semble que ces mêmes données au format XML ou CSV serait bien plus facile à exploiter. Mais si cela vous intéresse, sachez que vous pouvez télécharger ces documents très simplement, sans que cela ne nécessite d’authentification, via l’URL suivante: https://data.humdata.org/organization/activity/facebook. Pour les données concernant la France, allez directement sur: https://data.humdata.org/dataset/france-high-resolution-population-density-maps-demographic-estimates

Data for Good

Sur le même site, vous trouverez également des données concernant l’enquête « Future of Business« , que Facebook fournit en accès libre. Cette enquête, menée conjointement avec l’OCDE et la banque mondiale, agrège des données en provenance de 42 pays au total (17 à l’origine, bientôt 90), sur une période s’étalant de 2016 à 2019. Elle s’appuie essentiellement sur les petites et moyennes entreprises qui disposent d’une page Facebook. Pour plus d’informations sur cette étude, suivre ce lien: http://futureofbusinesssurvey.org.

Ces initiatives s’inscrivent dans un projet plus global, mené par Facebook, pour montrer de la manière la plus explicite que cette entreprise n’est pas dotée d’intentions négatives, et peut contribuer à l’amélioration de l’humanité. En aidant, par exemple, les médecins et épidémiologistes à suivre les flux de population, et anticiper le développement d’épidémies, des plus bénignes aux plus dangereuses. L’ensemble de ces initiatives est aujourd’hui regroupé dans ce que Facebook appelle Data For Good.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?