Jean Ferrat

« Pourtant, que la montagne est belle…« . Pour moi, impossible de dissocier ce refrain de Jean Ferrat, qui vient de nous quitter. Et pourtant, combien d’autres grands titres a-t-il interprété, d’Aimer à perdre la raison à Nuit et brouillard?

De son vrai nom Jean Tenenbaum, Jean Ferrat appartient à cette génération de chanteurs français qu’on pouvait encore entendre à la radio, sur l’une des grandes stations périphériques dans les années 70. Aujourd’hui, quel chanteur évoquant le cuirassé Potemkine, la montagne ou les camps de la mort pourrait espérer passer à une heure de grande écoute ou un dimanche matin? Que serons-nous sans lui?

Pour en savoir plus ce cet artiste remarquable, allez aussi voir sur Boomers Book.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?