Je suis contre la disparition des sacs plastiques à la caisse des supermarchés

Sujet d’actualité, si j’en juge la une du journal de France-Inter ce matin. Sujet de société. Je suis contre la disparition des sacs plastiques. Et contre le paiement de ces sacs, que ce soit à 1, 3 ou 5 cts d’euro. Quoi, nous allons accepter que les supermarchés nous taxent un peu plus, sous prétexte que ces sacs sont polluants? Mais aprsès tout, rien ne les empêche de fabriquer des sacs bio-dégradables. C’est déjà le cas de certains sacs poubelles, non? Et je ne crois pas que leur prix de revient soit sensiblement plus élevé que celui des sacs poubelles.

Qu’on s’entende bien: le sac plastique des supermarchés et des commerces de proximité, c’est la liberté du consommateur. La possibilité d’acheter plus, sans se tâcher, sans se promener encombré, et en tenant ses enfants par la main. C’est la possibilité de tenir jusqu’à 5 ou 6 sacs de courses dans chaque main (et de ne pas devoir y retourner 5 ou 6 fois d’affilée). Le sac plastique, c’est l’universalité du consommateur. Il contient tout, sans discrimination. Il sert de support publicitaire. En fin de vie, il reçoit mes déchets et mes ordures, sans rechigner. Le supprimer, c’est réduire la capacité du cabas de l’acheteuse et la liberté du consommateur. Le faire payer, c’est prendre les français pour des veaux.

Si vous êtres, comme moi, pour le maintien de sacs plastiques jetables, gratuits, bio-dégradables, à la caisse de tous les hyper et supermarchés de France et de Navarre ainsi que des commerces de proximité, alors laissez-moi uncommentaire de soutien. Parce que parfois, dans ma petite croisade, je me sens un peu seul…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?