Free + Mobile = Frimmobile?

Le lancement de l’offre mobile de Free ressemble à un long striptease. Tout le monde l’attendait pour la fin de l’année 2011, et tout ce qu’on a eu, c’est un twit extatique de Xavier Niel

… suivi d’un site à l’habillage très tendance années 80, montrant une fusée en passe de décoller, en ASCII (on sent l’influence du Minitel et du TO-07). Même Hergé savait faire plus futuriste…

Il y a aussi ce site free.mobile.fr, avec une carte SIM prête à l’usage…

A part ça, pas grand chose à se mettre sous la dent, si ce n’est quelques rumeurs si diverses, qu’on se demande si Free n’a pas organisé lui même ses fuites en disséminant des tarifs de 5€ à 30€ auprès de 25 sources différentes, pour voir au final laquelle inonderait le mieux Twitter et la blogosphère. Certains ont même essayé d’interpréter le 1337 du pas de tir pour en déduire que ce serait le tarif HT – et pourquoi pas le numéro du service client?…

La conclusion, c’est bien qu’on ne sait absolument rien, ni des tarifs, ni de la date de déploiement, ni des forfaits, ni du mode de distribution, ni de la qualité du réseau, ni des mobiles, … Rien, nada, le vide intersidéral (d’où l’analogie de la fusée prête à décoller, sans doute).

Finalement, Free rejoint Apple dans le groupe restreint des marques tellement aimées que des milliers de gens passent leur temps à en parler (moi compris) sans que leur service de communication n’aient rien à faire…

 

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?