Facebook payant? Allons donc…

Courte discussion ce matin, durant laquelle fut évoqué l’hypothèse d’une évolution majeure de Facebook: passer du gratuit au payant. Plus exactement 3,99€. Bien évidemment, je n’y crois pas, et une rapide recherche sur le net confirme l’hypothèse … d’un canular.

Plus sérieusement, si Facebook publie à intervalle régulier des informations sur sa fréquentation – par jalons de 50 millions d’utilisateurs, notamment – en matière de revenus, en revanche, c’est d’une opacité totale. Normal, Facebook n’a pas encore été introduit en bourse, et ses données financières ne sont connues, pour l’heure, que d’une poignée d’individus (même si certains prétendent en avoir une idée plus ou moins précise).

facebook-money-hat-thumb1

Une chose est quasi-certaine, il ne s’agit pas de « small money », mais plus vraisemblablement de nombres à 9 chiffres. Dans ce cas, pourquoi donc Facebook chercherait-il à introduire une version payante, qui ne manquerait pas de provoquer un tollé général, la fuite de 99,999% des personnes inscrites, et conduirait à un réseau ne contenant que les quelques milliers de personnes qui en font un usage « professionnel »: consultants, spammers, personnalités politiques, etc.

Certes, la structure de coût de Facebook doit être colossale. Facebook est à la fois un réseau social, et l’un des plus gros site de partage de vidéos et de photos, applications qui requièrent des moyens de stockages phénoménaux. Mais pour équilibrer son budget, Facebook peut très bien limiter l’utilisation de ces formules de stockage, et n’introduire de modules payants que pour les excédents de capacité.

Bref, rassurez-vous braves gens, Facebook restera gratuit encore un moment. Et si jamais je me trompe dans mes prédictions, j’offre un compte Facebook payant à celui ou celle qui posera le 27e commentaire à ce billet. Qu’on se le dise.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?