Comparer des assurances, assurément

disclaimer

De nos jours, le web est devenu un réflexe, un point de passage obligé, pour divers types d’achats. Que l’on cherche à acquérir un appareil photo, un radiateur pour la salle de bains, une plaque de cuisson vitrocéramique, une voiture ou un livre, tout commence par une recherche sur le net. Dans la plupart des cas, on s’attend à lire des commentaires d’utilisateurs ayant déjà acquis le même type de bien, et qui ont souhaité partagé leur expérience avec d’autres utilisateurs. Vive le web 2.0.

Parfois, avant de lire les commentaires d’autres utilisateurs, on va faire un tour sur les sites de comparaison de prix, type Kelkoo, Pricerunner ou Clubic. Histoire de trouver le meilleur prix, frais de livraison compris.

Il est pourtant des domaines pour lesquels le réflexe "comparateur de prix" n’existe pas encore. L’immobilier, ou le secteur des assurances, en font partie. Mais les choses sont appelées à changer. Assurland, par exemple, propose un service qui permet de comparer vite et gratuitement 35 assureurs.

La variété de services proposés par de tels comparateurs est loin d’être négligeable: assurance habitation, assurance auto, assurance décès-invalidité, etc. Dans une période où la question du pouvoir d’achat prend toute son importance, réduire de 20 à 30% une charge de l’ordre de 1000 euros par an prend toute sa signification.

Et vous, comment faites-vous pour contrôler vos dépenses d’assurances?

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?