Comment faire quand la batterie de votre appareil photo-numerique vous lâche?

La photo numérique, c’est beaucoup de liberté, beaucoup de photos aussi, mais le risque de tomber en panne à la veille d’un événement majeur. Ce type de mésaventure vous est surement déjà arrivé: vous rechargez la batterie de votre appareil photo numérique la veille d’un événement d’une très grande importance, genre baptême du neveu ou récital de la cadette; vous insérez la batterie toute pleine dans votre APN le matin de l’événement, sûr de votre coup; le soir même vous dégainez l’appareil photo, et là … horreur, plus de batterie, plus de jus.

Et bien c’est exactement ce qui m’est arrivé hier soir, lors du récital de piano d’un de mes enfants, récital dont je vous laisse juger de l’importance. Je sors l’appareil un peu avant, le passage qui m’intéresse, histoire de tester l’éclairage, et là: la panne sèche! Horreur, son premier récital au conservatoire. Pourquoi, comment ce fidèle APN a-t-il pu me lâcher (un magnifique et docile LUMIX T25 chocolat)? Aucune idée, peut-être l’appareil est-il resté en position lecture toute la journée (mais j’en doute, il doit bien y avoir une mise en veille automatique). Que faire?

panasonic_lumix_dmc_tz5_chocolat_appareil_photo_num_rique

La solution est fort simple, et demande juste une once de chance et un peu d’observation. Regardez-bien autour de vous: vous êtes entourés, dans ces moments là, d’individus dotés, eux aussi, d’appareils photo numériques, tous plus ou moins chargés, et prêts à être déclenchés pour la même raison. Mais pas tous en même temps. C’est le cas lors d’un récital où plusieurs parents sont invités.

C’était le cas ce soir là. Un autre parent rangeait soigneusement son TZ5 après avoir filmé sa progéniture. Ma chance.

Vite, plus une minute à perdre, profitant d’une interruption entre deux passages, je demande à ce parfait inconnu qui va me sauver la vie de bien vouloir me prêter la batterie de son APN, ce qui’il accepte volontiers. Sauvé. Sauvé, je vous dis. Par la grâce et la bonté d’un individu dont je ne connais même pas le nom, mais qui a bien voulu partager quelques ions de Lithium avec moi. Beauté de la chimie participative.

Moralité:

  • toujours recharger la veille
  • toujours faire un test avant la prise de vue pour vérifier l’état de fonctionnement du matériel, et faire les réglages d’éclairage qui s’imposent
  • si problème de batterie, bien observer autour de vous, et rapidement, si un quidam ne peut pas vous prêter sa batterie

Autre solution: partir avec deux batteries chargées, l’une installée, l’autre dans votre poche.

Note: cela fonctionne également avec d’autres appareils, type téléphone portable ou ordinateur. Mais la diversité des formats peut, dans ce cas, vous être fatale.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?