Avengers : endgame

L’avantage avec les films de super-héros, c’est qu’au moment où vous pénétrez dans la salle de cinéma, vous savez à quoi vous en tenir: vous allez avoir droit à une succession d’effets spéciaux à couper le souffle, à de bonnes scènes de bagarre qui renvoient le catch à une activité de cour de récréation, et au lot de vannes à deux balles qui parsèment ce genre de spectacle.

L’avantage quand vous voyez ce genre de film à la séance de 0h45 au Grand Rex, le jour de la sortie, c’est que vous êtes entourés de fans certes, mais qui découvrent le film avec vous. Ils ne connaissent pas encore les dialogues par coeur (encore deux ou trois jours, et ils y parviendront, n’en doutez pas, le texte n’est pas si compliqué), et ne polluent pas la séance. C’est même dans une ambiance assez bon enfant que les fans rugissent quand Cap (Captain America, vous suivez?) essaie de soulever le marteau de Thor, crient Wakanda! Wakanda! quand Black Panther apparaît à l’écran (oups!) et jubilent lorsque… non, je ne vous raconterai pas la fin. En revanche, la vanne sur Lebowski a ait un flop (ce public de fans est vraiment trop jeune).

En revanche, question scénario, il va falloir faire des efforts intellectuels hors du commun pour gober ce qui s’y passe. Sans compter la durée de cet opus: trois heures, sans entracte. Si bien que par moments, vous avez la sensation d’être à bord d’un de ces vols moyens-courriers, engoncés dans votre siège, en train de faire des exercices d’étirement pour ne pas vous ankyloser. C’est bigrement long, la fin des temps, quand on y pense. À croire qu’au prix où les studios Marvel achètent les minutes d’effets spéciaux, cela revient moins cher que de faire appel aux véritables acteurs. J’attends d’ailleurs de lire la première étude économique sur le sujet du tarif horaire du modèle 3D d’Iron-Man versus celui de Robert Downey Jr.

Cette vidéo fait trois heures. Regardez là sans bouger, sans aller aux toilettes et sans manger, pour vous entraîner à résister au stress du film.

En résumé, pour celles et ceux qui ne sont pas encore fans des films Marvel (oui, ça existe), mais qui envisagent tout de même d’aller le voir (trois heures dans une vie, qu’est ce que c’est?), sachez que c’est quand même mieux d’aller voir tous les Captain America, les Thor, les Iron Man, les Gardiens de la Galaxie et les Black Panther avant, histoire de comprendre qui fait quoi et quelques unes des répliques au second degré de cet épisode. Et si vous n’avez pas 48 heures à perdre pour vous enfiler tous ceux là, vous pouvez faire une orgie de bonus ou de bandes-annonces, ça sera tout aussi bien.

Rendez-vous dans deux ou trois ans, pour Avengers FinalEndofGameThatYouThought EndedOnTheLastEpisode. Ou pas.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?