Coralie, future reine de « N’oubliez pas les paroles ! »

Les périodes de repos sont propices à la découverte de nouveaux sujets, de nouvelles tendances, à côté desquelles on passe parfois, en raison d’un rythme de travail soutenu qui ne laisse guère le temps à ces loisirs exploratoires. Pour moi, ces quelques jours à la maison m’ont permis de découvrir une émission de télévision que j’avais négligée jusque là: N’oubliez pas les paroles !. Grotesque direz-vous? Pas tant que cela.

Le principe de cette émission, diffusée tous les jours de la semaine du lundi au vendredi de 19h à 19h45 sur France 2 et présentée par Nagui, est simple: il s’agit de se souvenir des paroles d’une chanson, qui fait en général partie du folklore populaire récent. De Piaf à Corneille, des Amants de la Bastille à Michel Fugain, on retrouve certains airs qui ont bercé nos récentes années. Chaque jour, on peut assister à deux épisodes d’environ quinze minutes, entrecoupés de trois pages publicitaires.

Chaque épisode oppose deux candidat(e)s, et se déroule en trois étapes. Durant la première étape, les adversaires doivent choisir parmi 5 thèmes, qui permettent de gagner de 10 à 50 points. Pour chaque thème, le candidat a le choix entre deux chansons. Il en choisit une, qu’il doit interpréter par coeur ou en lisant les paroles qui s’affichent. Mais à un certain moment, l’affichage disparaît, et le candidat doit énoncer les mots qui manquent (de 2 à 6 selon le nombre de points). C’est toujours le dernier vainqueur qui commence, ce qui lui donne un avantage certain, puisque la bonne stratégie consiste à commencer avec la chanson à 50 points, et se démarquer d’entrée de jeu.

Durant la seconde étape, les adversaires doivent chanter par coeur une chanson identique (le premier candidat), jusqu’à commettre une erreur: on comptabilise alors le nombre de mots corrects. Le candidat qui sort en tête de ces deux premières étapes reste seul pour la dernière étape, la seule qui permet de gagner … de l’argent.

Durant la troisième étape, il s’agit de travailler sur une seule chanson, de se souvenir de deux jusqu’à 16 termes (2, 4, 6, 10 et 16) pour gagner de 1000 à 20000 euros. Oui, vous l’avez compris, N’oubliez pas les paroles s’apparente plus à un karaoké télévisé classique, qu’à un concours de chant type The Voice ou Star Academy.

Pourtant, pour moi, ce jeu présente plus d’intérêt que les deux autres. Dans tous les cas, il faut un certain talent pour chanter en public – des parents et des candidats en face, et des artistes qui mettent une certaine ambiance derrière – accompagné d’un orchestre (chapeau au passage, leur performance est assez spectaculaire, avec un répertoire renouvelé chaque jour). Mais pour gagner au jeu de France 2, il faut un talent supplémentaire: la mémoire. Une mémoire qui permet de puiser dans un répertoire assez impressionnant. Celle des candidats qui y réussissent de la plus brillante manière est assez étonnante.

C’est le cas de Coralie.

Cette candidate venue de La Rochelle, a remporté tous les épisodes que j’ai pu voir cette semaine. Avec des écarts souvent indiscutables, parfois déraisonnables. Ainsi hier soir a-t-elle remporté les deux épisodes en arrivant en tête à l’issue de la première étape, puis en récitant de tête toute la chanson de la seconde étape, ne laissant aucune chance à son adversaire. De fait, Coralie a déjà passé le seuil des 50 victoires: cela fait plus d’un mois (2 victoires par jour pendant 28 jours) qu’elle remporte 2 épisodes par jour. Elle figure (selon wikipedia, et au 25 mars 2019) dans le top 5 des gains, et est en passe de devenir la candidate au plus grand nombre de victoires (si tout se passe bien, d’ici la fin de la semaine).

Sa technique est simple: lorsqu’elle maîtrise son sujet (par exemple une chanson de France Gall), elle chante les yeux ouverts, en entamant quelques pas de danse pour montrer qu’elle domine la chanson. Mais dans le cas d’une chanson qu’elle connaît moins bien, observez la: elle saisit le micro à deux mains, ferme les yeux pour se concentrer, et fait tourner sa mémoire…

Avec cinquante victoires, le gain maximum réalisé est de 50×20000 euros, soit un million d’euros. Pourtant, Coralie « plafonne » à 227000 euros. C’est qu’une fois passées les deux premières étapes, elle se relâche sur la troisième, se permettant quelques erreurs qu’elle n’aurait jamais faites durant les deux premières.

MISE À JOUR DU 28 AVRIL 2019:

Je suis absolument désolé de ce qui s’est produit. Le lendemain de la publication de cet article, Coralie perdait pour quelques points, face à un candidat qui n’irait pas beaucoup plus loin. Cela n’enlève rien à son talent: Coralie nous a subjugués.

Sharing is caring!