Adultes, blogueurs et irresponsables

Faut-il vraiment être irresponsable pour partir en croisière avec un enfant de trois ans dans une des régions les plus chaudes du monde! Avez-vous déjà effectué une croisière sur un voilier? Pas un endroit où se préserver du soleil, coups de soleil garantis.

Sans compter des risques de glissade. A cet âge là, un faux mouvement, un léger déséquilibre, et hop, on glisse sous le bastingage, par delà les parebattages, pour se retrouver trois ou quatre mètres plus bas, en pleine mer. Et à mon avis, à trois ans, ce gamin ne sait probablement pas nager. En plus, la Mer Rouge, Dieu sait si elle est infestée de requins! Vraiment irresponsable.

balade sur les cotes somaliennes? aventuriers de l'arche perdue?

(photos extraites du blog du Tanit)

Pour ajouter un peu de charme et de poèsie, le périple du « Tanit » était retracé jour après jour sur un blog. (Oui, vous avez bien lu, pirates de Somalie ou d’ailleurs, vos futurs hôtes vous préviennent à l’avance, pour peu que vous disposiez d’Internet…) Extrait des échanges:

Le 17 au matin, au lever du jour, nous avons la visite d’un hélicoptère de la Marine française, il fait du sur place sur notre arrière puis on établit un contact par radio :

« Hélicoptère, hélicoptère, hélicoptère, ici Tanit, Tanit, Tanit »

« Hélicoptère sur zone pour Tanit, on passe sur le 10, unité, zéro »

« Ok, ici Tanit, je suis là »

« Et qu’est-ce que vous faites là ? »

« On se balade… on va à Al Mukalla puis au Kenya »

« Ok, faites attention à vous, Hakuna Matata »

Heureusement, une équipe de marins locaux, qualifés de « pirates » par des gens qui ne vont pas au fond des choses, s’est saisie du dossier, a rattrappé ces couples d’aventuriers insouciants, pour leur infliger une grosse, très grosse contravention. On parle de plusieurs milliers d’euros. Mais bon, tout le monde sait que « plaisance » rime avec « aisance« …

PS: il paraît que ce sont 20 américains que des « pirates » somaliens ont arraisonné. Ce devait être une colonnie de vacances. Bonjour l’embouteillage au port…

PS: le nom du voilier, le « Tanit », évoque d’innombrables souvenirs du côté du chemin du même nom, entre Antibes et Juan les Pins. n’est-ce pas Eric? Comme quoi, même dans les actes de piraterie les plus sordides, on peut encore trouver des sources de nostalgie.

PS: quel coup de pub pour over-blog, qui héberge le blog du Tanit!

UPDATE 11/04/2009:

Puisse l’issue tragique de cette prise d’otages rappeler à tous les téméraires qui s’aventurent dans ces régions que certaines mers sont des zones de guerre, et que lorsqu’on décide d’aller y passer quelques jours de vacances, c’est hélas au péril de sa vie.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?