À la découverte de la famille Driay

Le travail que je mène depuis quelques années, en amateur éclairé, sur les arbres généalogiques des familles juives de Tunisie apporte parfois des découvertes surprenantes. IL en est ainsi de la famille Driay. Ce nom de famille, Driay, à rapprocher des Dray, Drey ou Drahi, n’est pas si répandu en Tunisie. Il est plus fréquent au Maroc ou en Algérie. Mais il s’est trouvé un certain Joseph Driay, né un peu avant le milieu du 19è siècle, pour épouser une certaine Lea Cohen à Tunis, vers 1860. De cette union vont naître plusieurs enfants, 2 filles et 6 garçons, dont les destinées vont être tragiques. Car la famille Driay, au début du 20è siècle, quitte la Tunisie pour s’installer en France…

L’une des filles épouse un certain Secnazi. Ils auront trois fils, dont un décèdera au milieu des années 30. Le benjamin des trois fut un danseur célèbre – chose rare dans les milieux séfarades de cette époque – sous le nom de Gaston Gerlys. Il meurt en déportation, à Auschwitz.

Le hasard fait qu’il y rencontrera deux de ses cousins, Jacques et Victor Driay. Le fils de ce dernier, Alain, a remarquablement retranscrit l’histoire de sa famille, par écrit et dans la vidéo suivante. Je vous invite à lire ce texte, témoignage bouleversant de deux frères qui traverseront ensemble l’épreuve de la déportation. Si vous préférez visionner ce récit en vidéo, le voici.

Jusque là, rien d’extraordinaire, pourriez-vous dire.

Mais le hasard veut que la famille du benjamin du couple formé par Joseph et Lea Driay, appelé Felix, s’éloigne peu à peu de sa famille. Les cousins se perdent de vue, c’est de l’historie connue. Le fils de ce Felix cache son ascendance juive à ses enfants, qui n’en sauront rien, et qui croiront, longtemps, qu’il était orphelin. Lui aussi traverse la guerre, engagé au sein de l’armée française. Il s’échappe de son stalag, puis rejoint les FFL. C’est sa fille, par l’intermédiaire de MyHeritage, qui me raconte cette histoire surprenante.

Une famille, plusieurs lignées, plusieurs destins. Parcourir des histoires de vie, faire se retrouver des branches éloignées, c’est aussi cela que permet la généalogie.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?