Comprendre le bitcoin

Martin Pasqier, Social media trainer au sein de l’agence Tesla et fan d’innovation, donnait une rapide masterclass sur le bitcoin ce soir  à l’Innovation Factory. On parle beaucoup du bitcoin, parfois avec une lueur d’effroi dans la voix, mais que doit-on en savoir au juste?

Bitcoin_accepted_here_printable

Sans rentrer sur les détails techniques de fonctionnement du Bitcoin, il faut savoir que cette monnaie se base sur le « block chain », une base de données de transactions partagée entre tous les points du réseau. Le Bitcoin s’appuie sur des « mines »: des ordinateurs qui travaillent en réseau, et qui peuvent tous produire, aléatoirement, à intervalles réguliers, des Bitcoins.

Quels sont les avantages du Bitcoin?

  • C’est transparent: on peut remonter la liste de toutes les transactions passées.
  • C’est très rapide: une transaction prend quelques minutes, quelque soit le point du globe
  • C’est universel: pas la peine de passer par des monnaies intermédiaires, le risque de change reste réduit
  • C’est sans frais: la plupart des opérations sont gratuites (contrairement à Western Union…)
  • C’est décentralisé: pas de BCE ni de FMI…
  • C’est anonyme: tout le monde peut y aller, avec ou sans identité, avec ou sans interdit de chéquier…

Le Bitcoin est un acteur disruptif dans le monde des paiements.

Les usages doublent à peu près tous les 6 mois. Paypal et Apple commencent à s’y intéresser. Et c’est surtout un moyen de paiement pour les non-bancarisés.

La vraie promesse du Bitcoin, c’est de faire rentrer dans l’économie réelle des acteurs qui en sont exclus par le système, alors qu’il s’agit bien de personnes qui consomment des biens ou des services. Les classes moyennes augmentent, et non leur bancarisation. Enfin, le Bitcoin contribue de 2 à 45% des revenus dans les pays émergents, grâce aux flux de revenus issus des diasporas.

On trouve plusieurs outils dans l’univers du Bitcoin, qu’on peut classer dans cinq grandes catégories: gestion des portefeuilles, plateformes de paiement, services financiers, « mining » et échanges.

Le Bitcoin touche de plus en plus de commerces, en ligne ou non d’ailleurs. Aujourd’hui, on peut acheter en Bitcoin chez Dell, sur WordPress, chez Virgin Galactic, etc.

Quelques startups à suivre

  • Bitreserve: un bureau de change international en Bitcoins
  • XAPO: une carte de crédit en Bitcoins
  • BITSTARS: un concours quotidien de selfies, le gagnant remporte des Bitcoins…

Une idée à retenir: d’ici 2020, peut-être verra-t-on un état utiliser le Bitcoin (ou une monnaie virtuelle) comme monnaie nationale… Chiche?

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, directeur général de be angels et co-fondateur de Media Aces

2 commentaires à propos de “Comprendre le bitcoin”

  1. Salut Hervé,
    Autre Startup à suivre: BitNet ! Consituée d'anciens de Cybersource, cette société que j'ai rencontrée il y a deux semaines, est basée à Belfast et à San Francisco. Ses équipes sont juste géniales, expliquent de manière pédagogique la nébuleuse Bitcoin (sic) et leur offre mérite d'être dans le scope d'une surveillance; ils préparent leur arrivée sur le marché Français…
    à bientôt
    Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*