Tele-travail, l'exemple d'IBM

La technologie actuelle offre des perspectives inétressantes de télétravail, que peu d’entreprises en France ont réellement adoptées. Pourtant, l’exemple que donne IBM mériterait une réflexion plus approfondie. Ayant cotoyé des commerciaux IBM pendant de nombreuses années, j’ai été stupéfait de constater, il y a déjà 4 ou 5 ans, combien IBM est favorable à cette nouvelle forme d’activité salariée.

Cette société met, en effet, à disposition toute une panoplie d’outils pour "réussir son expérience télétravail": ordinateurs portables et téléphones mobiles sont, bien sûr, légion, et IBM dispose d’une sorte de "magasin" en interne, où les salariésrécupèrent leurs outils, et peuvent les échanger contre les nouvelles versions. Les ordinateurs portables sont équipés d’une solution de téléphonie sur IP, avec redirection des appels depuis les postes fixes des agences.

Chaque salarié mobile dispose de son propre système de backup, qui lui permet de sécuriser son environnement. Et il n’est pas rare, quand on collabore avec cette entreprise, de voir participer des équipes éparpillées sur la planète: marketing à Moscou, support produit au Japon, développement aux US, etc. La seule difficulté devient alors de trouver le bon créneau horaire pour faire collaborer tout ce petit monde…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?