Quitte ou double

Dans la famille des jeux de société, Quitte ou double n’est pas le jeu le plus récent, mais il est loin d’être le moins intéressant. Son principe est simple: c’est un eu de questions-réponses. Mais à la différence des jeux habituels de cette catégorie comme le Trivial Pursuit, ceux qui en savent le plus ne sont pas avantagés. Au contraire..;

Une partie de Quitte ou double se joue en sept tours. A chaque tour, une question est posée à l’ensemble des joueurs, qui inscrivent leur réponse sur un carton (au feutre effaçable, genre Velleda). Les réponses à ces questions sont à chaque fois des nombres: quelle est la hauteur de la Tour Eiffel, à quelle vitesse s’est déplacé le train le plus rapide au onde, combien y a-t-il de paires de chromosomes dans une cellule humaine, combien de toiles de Picasso se sont vendues plus de un million d’euros, etc.

Puis les cartes sont disposés sur le plateau de jeu, par ordre croissant des réponses. C’est à ce moment là qu’on rentre dans la partie intéressante du jeu. Les cartes ainsi disposées forment des intervalles. Les joueurs sont alors invités à parier sur les réponses, en plaçant deux jetons entre des cartes réponses, dans les intervalles ainsi créés. On regarde alors dans quel intervalle se trouve la bonne réponse. Ceux qui ont placé leurs jetons dans le bon intervalle, ainsi que ceux (ou celui) dont la carte définit une limite de l’intervalle gagne un point. Et ainsi de suite, jusqu’au dernier tour où l’on peut doubler la mise sur ses réponses, en engageant tous ses gains précédents sur un intervalle.

La puissance de ce jeu réside essentiellement dans le fait qu’on n’attend as de vous la réponse exacte, mais un ordre de grandeur exact. De fait, vous pouvez vous tromper sur la réponse (inscrite sur votre carton) mais vous rattraper en plaçant vos jetons sur un intervalle formé par les cartons des autres joueurs. Ainsi, vous pouvez gagner en vous appuyant non pas sur votre propre intelligence, mais sur celle des autres. Un enfant de 9 ou 10 ans se retrouve ainsi avec les mêmes possibilités qu’un adulte de 40 ou 50 ans, bien qu’il en connaisse beaucoup moins dans un tas de domaines.

Ce jeu offre également un intérêt supplémentaire il enseigne aux joueurs – surtout aux enfants – la notion d’ordre de grandeur. En comparant sa propre réponse aux autres réponses, il comprend qu’en indiquant 1500 mètres en réponse à la question sur a hauteur de la Tour Eiffel, il se trompe largement face à des réponses entre 300 et 320 mètres.

Enfin, on peut introduire une variante amusante: au lieu d’annoter les cartons chacun dans son coin en cachant sa réponse aux autres avant de tout étaler, on peut remplir les cartons à tour de rôle, en montrant sa réponse aux autres. Le dernier qui annote son carton est alors avantagé, de sorte qu’un jour différent remplisse en dernier à chaque tour. On peut organiser l’ordre de remplissage en tournant à chaque partie.

Quitte ou double, à plus d’un titre, mérite donc que vous vous y intéressiez. Et même si Noel est déjà passé, laissez-vous tenter…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?