Paul Allen

Le commun des mortels croit souvent que les start-up à succès ont pour origine des inventeurs visionnaires qui ont pensé mûri et développé leur projet seul. C’est souvent faux. Google a été créée dirigé par deux cofondateurs (Sergei Brin et Larry Page), Apple a été créée par Steve Jobs et Steve Wozniak. Et Microsoft a été créée… par Bill Gates et Paul Allen. Ce dernier est décédé en début de semaine. Il a pourtant joué un rôle probablement aussi important que Gates durant les premières années de développement du géant de Redmond.

Il faut un binôme aux compétences suffisamment distinctes, pour qu’une start-up se développe: au minimum, un technophile brillant, et un marketeur de talent. Allen était l’ingénieur passionné d’informatique, alors que Gates s’intéressait plus aux aspects économiques de l’entreprise. Et un génie qui avait un don pour expliquer les choses de la manière la plus claire. C’est ce que raconte, en substance, Bill Gates lui-même, dans le billet qu’il consacre au décès de son ancien partenaire.

La malédiction des start-up?

Les relations n’étaient cependant pas aussi simples que cela, comme le raconte Allen dans son autobiographie. En fait, Gates et Balmer ont très vite fait front commun contre Paul Allen. Ce dernier a finalement quitté Microsoft au bout de quelques années, après être tombé gravement malade. Il garda ses parts dans l’entreprise, ce qui lui a permis de figurer parmi les individus les plus riches de a planète.

Paul Allen, passionné de technologie, avait également investi dans une multitude de sociétés, et avait été au bout des ses propres rêves: conquête spatiale, superbes yachts, etc. Les vacanciers habitués de la côte d’Azur de ont pu voir, à de multiples occasions, son immense yacht Octopus (plus de 120m de long, le plus grand lorsqu’il fut construit) mouiller certains soirs d’été, dans la rade de Cannes ou la baie de Juan les Pins .

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?