On nage en pleine démo-crassie

Un premier ministre soupçonné d’avoir monté une abracadabrantesque opération de manipulation pour couler son rival et néanmoins ministre de l’intérieur, un président soupçonné – par un journal souvent bien renseigné – d’avoir planqué 45 millions d’euros à l’autre bout du monde, le numéro deux d’un grand groupe industriel qui démissionne alors que le même journal le soupçonne d’avoir fait partie de l’opération de manipulation précédemment citée, des pressions sur un des juges qui enquêtait sur la dite opération… La crasseuse démocratie française aurait bien besoin d’un grand ménage de printemps. Aura-t-il lieu en 2006 ou en 2007?…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?