Moshe Katsav, ou la démocratie israelienne sous perfusion

La jeune démocratie israelienne traine avec elle deux perfusés. Le premier, Ariel Sharon, est le plus célèbre. Dans un coma profond depuis le début de l’année, son avenir politique est derrière lui. Le second est Moshe Katsav. On peut considérer qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre à la présidence de l’Etat d’Israel.

Comment en est-il arrivé là, après avoir battu sur le fil Shimon peres lors d’élections tragiques, en aout 2000, qui avaient vu une partie des travaillistes trahir leur représentant, au profit de Katsav, plus jeune, plus novateur, et certainement plus religieux? Les portraits du président Katsav fleuriront surement dans les heureus qui suivront sa destituion, et ne seront certainement pas à son avantage.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?