Pourquoi de plus en plus de CEO se plantent-ils?

Les CEO ont la vie dure. Selon la Harvard Business Review, les échecs des dirigeants des plus grosses boîtes américaines sont de plus en plus fréquents. Leur durée moyenne à la tête d’une entreprise a chuté de 2 ans en 15 ans (7,6 années aujourd’hui, au lieu de 9,5 années en 1995); 40% d’entre eux quittent l’entreprise dans les 18 mois après leur accès au poste suprême.

Mais le plus intéressant, c’est que cet article parle de crise du leadership. Comment, oui, vous avez bien lu, le leadership aussi fout le camp! 82% des nouveaux CEO  se planteraient en raison de leur incapacité à créer des relations réciproques avec leurs pairs et leurs subordonnées.

Selon un certain Sydney Finkelstein, les CEO récents en crise de leadership ont 7 mauvaises habitudes qu’il est possible de corriger si on prend soin de les détecter suffisamment tôt. Les voici, y reconnaîtrez-vous celle de votre boss?

  1. Croire qu’on domine le monde. Signe extérieur: le mépris des autres
  2. Une trop forte auto-identification à l’entreprise qu’ils dirigent. Signe extérieur: ils se définissent par leur job
  3. Croire qu’on est le seul à toujours avoir raison. Signe extérieur: personne n’est prêt à les suivre
  4. Eliminer tous ceux qui ne sont pas d’accord. Signe extérieur: une vague de départs précipités, volontaires ou non.
  5. L’obsession de leur image, de leur représentation à la tête de l’entreprise. Signe extérieur: ils passent leur temps à chercher les caméras et les journalistes.
  6. Sous-estimer les obstacles. Signe extérieur: très « hype » et peu consistants.
  7. Un manque de vision sur le long terme. Signe extérieur: ils ne parlent que de leurs précédents succès.

Sharing is caring!