Il faut vacciner les enfants !

Il faut vacciner les enfants, nous n’avons pas le choix.

Et non seulement c’est obligé, mais encore, c’est bien et c’est moral.

Nous n’avons pas le choix.

Il y a eu 500 000 cas de Covid en France depuis 2 semaines. C’est 1% de la population ! La 5ème vague de l’épidémie est très violente. Et les enfants en sont les vecteurs. Vecteurs pour trois raisons :ils sont d’une part souvent asymptomatiques, ce qui fait qu’on ne pense pas à les isoler, et qu’ils sont donc de bons candidats pour transmettre, deuxième raison, à leurs camarades de classe, et à leurs parents et frères et soeurs avec lesquels, troisième raison, ils vivent.

Et si ce n’est bon pour les-dits enfants, ce n’est pas mauvais.

À court terme, le risque est quasi nul – il n’y a quasiment pas de cas rapporté d’effets secondaires à la vaccination chez les enfants (Israël et les EU les vaccinent depuis plusieurs mois). A long terme, est-il possible que, dans 10 ans, des enfants vaccinés développent une pathologie liée audit vaccin ? C’est possible mais très improbable ; comme le dit Gabin dans Le Président « il existe aussi des poissons volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre ». Et ce risque est probablement très inférieur à celui de séquelles du Covid chez l’enfant. En effet, le Covid ne les tue pratiquement pas, mais ceux qui sont malades sont malades, avec les risques sur le long terme

C’est moral.

À la question qui se pose, en effet : avons nous le droit moral d’utiliser nos enfants comme cobayes pour notre propre sécurité ? je réponds définitivement oui.

Oui parce que, nous l’avons vu, il ne s’agit pas réellement de les utiliser comme cobayes – le risque est minime.

Mais surtout oui par ce que c’est leur intérêt ! Leur intérêt individuel, d’une part, celui d’avoir des parents en bonne santé, voire vivants. Mais également leur intérêt collectif : la pandémie de Covid affecte durement l’économie, la santé mentale de pas mal de gens, jusqu’aux fondements même de notre société. Vacciner les enfants, c’est les faire participer à protéger le monde dans lequel ils vivront pendant des dizaines d’années.

Et ça, c’est moral

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?