Hold-up associatif sur l'AJGE

Vous connaissez sans doute l’UEJF, l’Union des Etudiants Juifs de France, association qui défend les intérêts des étudiants juifs de France, et de laquelle sont sortis nombre de responsables communuatiares, voir même de responsables politiques en France. Le CEO de MyPronostic, Michael Benfredj, en a d’ailleurs été l’un des secrétaires nationaux.

Il se trouve qu’à peu près à la même époque ou fut créée l’UEJF, fut aussi montée l’AJGE, l’Association des Juifs des Grandes Ecoles. Loin du tintamarre médiatique et parfois politicard de l’UEJF, l’AJGE a fourni, pendant une trentaine d’années, un cadre où les étudiants juifs des Grandes Ecoles, pas si nombreux que cela, pouvaient se retrouver, mettre en place tout un tas d’activités et de structures pour permettre de conserver une certaine identité juive, même durant les trois ou quatre années qu’on pouvait passer en Grandes Ecoles. Sans élitisme aucun, puisqu’il ne fallait pas être élève d’une Grande Ecole pour en faire partie, l’AJGE a rempli son rôle fédérateur, soutenu par nombre de dirigeants communautaires.

Ce rôle a parfois été bien au-delà du projet initial, car l’AJGE permettait d’établir des liens entre étudiants correligionaires, élèves de grandes écoles parfois bien différentes. Nombre de ponts entre Centrale, l’X, HEC, l’ESSEC, Normale Sup ou Sup de Co Paris, ont vu l’origine dans les liens d’amitiés tissés au sein de cette organisation.

Mais voilà qu’un holdup communautaire a eu lieu récemment à la tête de l’AJGE. D’une vocation principalement orientée "Grandes Ecoles", on est passé à … du n’importe quoi. L’association devient toute autre, et son slogan celui-ci: "Association Juive des Générations Etudiantes". Subtil détournement des initiales G.et E. Quand on est une association, on ne change pas de nom comme cela. Il y a un historique à gérer, une mission à perpetuer. Mais ici, on a du mal quelle mission se dessine derrière les "Generations Etudiantes". Dans quel but? Pour quelle mission? Avec quelle idée en tête? Aller concurrencer l’UEJF et ses talents médiatiques? Pouah!

Bernard, Alain, revenez vite! Vos successeurs sont devenus fous!

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?