FaceGlat, juif ou pas juif?

On vit une époque vraiment formidable. Si, si, j’insiste. Le même jour, j’ai pu voir passer deux infos étonnantes aux actualités. La première, c’était le lancement de FaceGlat, un « Facebook casher », où femmes et hommes ne se croisent pas.

Vu d’ici, on se croirait face à l’entré des chiottes d’un grand magasin un peu branché, mais ce n’est pas ça du tout. C’est un réseau social compartimenté entre hommes et femmes: les hommes ne peuvent y rencontrer que des hommes, les femmes n’y rencontrent que des femmes. Ne croyez pas un seul instant qu’il s’agisse d’un site homosexuel, ou d’un canular. C’est tout à fait sérieux, on peut même s’y connecter sous son identité Facebook à condition d’autoriser FaceGlat à accéder à quelques données personnelles:

Une fois inscrit, on accède à un réseau social en hébreu (de droite à gauche), mais où j’ai eu du mal à retrouver mes amis Facebook. Du coup, je me suis demandé ce que j’y faisais, et si ce n’était pas plus sympathique chez les femmes…

Je m’attendais à me faire éjecter, m’étant identifié comme ‘homme’ la minute précédente… et ben non!

Moralité, pas si kasher que ça…

Mon moral était donc en forte baisse (comme le cours des banques françaises) quand soudain j’ai appris qu’une application iPhone allait me permettre de découvrir si j’étais juif ou non! Extraordinaire, moi qui depuis des années me demande si c’était vrai ou non, j’allais découvrir – enfin – si je faisais partie du peuple élu, pardon, du peuple d’élite, fier de lui et dominateur comme disait De Gaule.

0,79€ et beaucoup de déception plus loin, je m’en allais la mine basse et défaite: je ne suis pas juif, car il n’y a aucune fiche sur moi. C’est d’ailleurs une révélation, il n’y aurait plus que 3000 juifs dans le monde, c’est franchement ballot pour les 13 millions d’individus qui croient encore dominer le monde. Si même le complot juif fout le camp, où allons-nous?

 

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?