Décès de Milosevic: une polémique inutile

La critique qui fond sur le TPIY depuis l’annonce du décès de Milosevic me paraît particulièrement incongrue. Enfin, voilà un homme dont la responsabilité dans plus de dix années de guerre civile est évidente, qui disparaît de mort suspecte, certes, mais que presque personne ne va regretter. Bien sûr, il y aura enquête de police, pour déterminer les causes exactes du décès – et plus si nécessaire. Mais je ne crois pas qu’il faille porter sa vindicte sur cette organisation qui tente de remplir son rôle du mieux qu’elle peut.

Et n’allons pas verser des larmes de crocodile en regrettant que le procès ne sera pas instruit plus avant. Les milliers de morts des combats et des massacres qui ont eu lieu en Croatie, Bosnie ou au Montenegro n’ont pas eu droit à autant d’attention. Du reste, les historiens se chargeront d’instruire ce dossier comme il le faut, et sans la pression médiatique toujours néfaste à ce genre de travail.

Et laissons donc les gouvernements se consacrer à messieurs Mladic et Karadzic, qui, eux, sont toujours en liberté et bien vivants.

Peu de gens regretteront Slobodan Milosevic, et son départ anticipé fera peu de malheureux.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?