Comment réussir son barbecue en vacances

Après une semaine au soleil et une demi douzaine de barbecues, je suis devenu expert dans le maniement du charbon et de la broche, voici donc quelques humbles conseils pour réussir les vôtres.

  1. Poisson ou viande? Ma préférence va pour la viande, ça fait largement moins d’odeurs, et la viande grillée au barbecue et en général plus appréciée que le poisson grillé. Pour les viandes, je recommande bien entendu merguez, côtes d’agneau et entrecôtes, mais les brochettes conviennent parfaitement aussi. Pour les poissons, évitez les sardines et les maquereaux (réservez aux grands adeptes des odeurs), préférez un bar ou des daurades.
  2. Préparer l’environnement. Rien n’est plus dangereux que de laisser un barbecue sans surveillance. On aura donc intérêt à disposer une petite table à proximité, avec les ingrédients souhaités: viandes ou poissons (cf point précédent), plat propre pour poser les mets déjà grillés, couteaux et broches. Sans oublier un petit soufflet pour bien démarrer le feu.
  3. Démarrer le barbecue. Si le charbon est le combustible par excellence, il ne faut pas oublier les petites briquettes qui vont permettre de chauffer le charbon. On en trouve partout où l’on vend les sacs de charbon. A défaut, voici un excellent moyen pour démarrer votre feu: du papier hygiénique. Je ne sais pas quel produit ils mettent dedans, mais une dizaine de feuilles suffisent pour que ça prenne. En revanche, évitez essence, pétrole et autres combustibles liquides.
  4. Ne mettez pas tous les aliments en même temps. Vous risqueriez de trop brûler certains aliments et pas assez les autres. Allez y progressivement, en occupant bien la surface du feu. Ce qui signifie aussi que vous allez proposer vos grillades au fur et à mesure. Prévoyez donc bien un grand plat pour tout accueillir, ou quelqu’un pour vous aider et distribuer ce qui est déjà grillé.
  5. Songez qu’il faudra passer entre 30mn et une heure devant le barbecue, à griller, retourner, entretenir le feu. Installez donc votre barbecue dans un coin calme, en terrasse (mais pas sur un balcon) ou dans le jardin (mais pas trop près de la végétation pour éviter de mettre le feu à la région), pas trop à l’abri du vent quand même, et surtout, bien protégé du soleil pour ne pas attraper une insolation.
  6. La boisson. Essentiel la boisson. Fraîche, bien sûr. Cocas, bières, glaçons, rosé. Et n’oubliez pas, si vous êtes préposé au feu, de vous alimenter en boisson, vous risqueriez vite de mourir de soif…
  7. Les invités. Oui, c’est évident, rien n’est plus triste qu’un barbecue en solitaire. En tête à tête, ce n’est pas non plus conseillé, votre partenaire risque de vous reprocher une odeur de pyromane, sans parler des odeurs.A partir de deux ou trois invités, c’est déjà plus convivial. Si vous avez prévu plus d’une vingtaine d’invités, attention à prévoir suffisamment de nourriture: achetez au kilo (prévoir 100 à 150g par personne et 1l de boisson par personne), et prévoyez plusieurs préposés au feu.
  8. Les condiments et les sauces. J’ai ma préférence pour un mélange harissa + huile d’olive + citron + persil venu de l’autre côté de la méditerranée, mais chacun peut essayer ses propres formules.
  9. L’accompagnement: vous n’allez quand même pas les nourrir de grillades uniquement? Ma préférence: des pâtes à la sauce (tomate, bien entendu). Avec câpres si possible. Mais vous pouvez essayer des tartes, du riz, des légumes frais, en fait, à peu près tout convient.
  10. N’oubliez pas de tout nettoyer après, sinon gare aux arrières goûts de poisson, particulièrement. Videz les cendres froides dans un sac (le lendemain), nettoyez les grilles et les broches sous l’eau savonneuse, en frottant bien.
Voilà, si Henri Kaufman était là, il aurait pondu une vidéo du succès, mais ne disposant pas de la bande passante suffisante, je me suis contenté de cette petite illustration prise la semaine dernières.
Bon appétit.

Sharing is caring!