10 questions à un X entrepreneur #52 – Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi

La série consacrée aux X entrepreneurs se poursuit même en temps de confinement. Pour cet épisode, je vous propose de rencontrer non pas un, mais deux entrepreneurs, en la personne de Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi. Issus de la même promotion (88), ces deux là ne se sont plus quittés depuis qu’ils se sont rencontrés sur le banc du lycée. Leur société, le Groupe Aérophile, n’a qu’un but : nous aider à nous envoyer en l’air. Mais par un moyen digne de ce nom : le ballon captif.

Leur expérience a démarré en 1993, elle n’a eu de cesse de s’améliorer. Et cela ne s’est pas fait sans douleurs. Les deux amis en avaient déjà exposé les raisons des difficultés rencontrées, et notamment leurs démêlés avec une administration incapable d’accompagner certains types d’entreprise, dans un article de la Jaune et la Rouge paru en avril 2003

Depuis, bien des choses ont changé. La France est devenue une start-up nation, paraît-il. Et dans l’interview à laquelle ils se sont aimablement prêtés, Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi évoquent ce parcours incroyable, qui les a conduits du château de Chantilly au parc André Citroën, puis au Futuroscope, aux États-Unis et au Cambodge : la PME parisienne s’est désormais développée à l’international, avec près de 100 ballons dans 35 pays différents. En attendant des usages dans d’autres domaines que les loisirs.

Pour retrouver l’interview dans son intégralité, il suffit de vous rendre sur le site de la Jaune et la Rouge, dont les contenus sont en accès gratuit durant le confinement.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?