Garmin Fēnix 3

Si vos bonnes résolutions de début d’année comprennent une reprise sérieuse des entraînements sportifs, peut-être serait-il temps de vous intéresser aux accessoires de sport qui vous permettent de mesurer l’évolution de votre activité physique. Et à ce titre, pourquoi ne pas vous faire plaisir, avec une montre de sport connectée, à un excellent rapport qualité prix, comme la Garmin Fēnix 3?

L’univers des accessoires de suivi des performances sportives s’est développé il y a un peu moins de dix ans. Certe les premiers brevets déposés en la matière datent de plus de trente ans, comme celui concernant la mesure du rythme cardiaque avec un dispositif sans fil par Polar. De même, Garmin conçoit des appareils de suivi GPS depuis près de vingt ans déjà. Mais il aura fallu attendre le début de la décennie actuelle pour que des appareils réellement performants voient le jour. D’un tel appareil, on attend qu’il mesure un tas de paramètres, comme la fréquence cardiaque (pour vérifier qu’on ne fait pas trop d’efforts), le nombre de pas (pour mesurer sa foulée), la vitesse, les coordonnées terrestres exactes (pour retrouver son parcours), l’altitude (pour les courses en montagne), sans oublier d’indiquer l’heure (toujours utile) ou le niveau de la batterie. Autrement dit, un tel appareil représente un petit bijou technologique pour quelqu’un qui, comme moi, a connu avec émerveillement les premières montres à quartz dans les années 70…

Une smartwatch sous … Palm OS. Merci Wikipedia.

De nombreux constructeurs se sont placés sur ce créneau. De Polar à Garmin, de Samsung à TomTom, des centaines d’appareils ont vu le jour depuis 2010. Et bien entendu, Apple s’est taillé une part de marché non négligeable avec son Apple Watch et son marketing bulldozer. Oui, mais voilà, un tel appareil consommes pas mal d’énergie, et je ne me voyais absolument pas porter une montre qu’il faut brancher tous les soirs, même si je me souviens de l’époque où il fallait remonter tous les soirs le dispositif horloger, sous peine de voir sa montre s’arrêter en plein cours, le lendemain…

Donc exit Apple et sa montre dont l’autonomie est limitée à 1 ou 2 jours. Exit d’ailleurs toutes ces montres connectées, qui rivalisent sur le nombre de gadgets et d’application à utiliser, depuis la caméra miniature (franchement, qui s’en sert…?) jusqu’à la carte SIM et le player Spotify… Ce que je cherche, c’est une montre qui:
1/ me donne l’heure
2/ enregistre mes courses de manière assez précise
3/ ait plus de dix jours d’autonomie

Il y a deux ans, je m’étais offert une Polar M400. Elle remplissait parfaitement son rôle, avec une autonomie allant jusqu’à 3 semaines – en fait, je ne l’ai jamais vue complètement déchargée, permettait un suivi de mes courses (via une application dédiée reliée à Strava), était suffisamment étanche pour la garder en piscine (sans mesurer de performances en mode natation), et pouvait se relier à un dispositif de mesure de la fréquence cardiaque (ceinture pectorale).

Mais au bout de deux ans, le dispositif de fréquence cardiaque s’est détérioré (le dispositif d’ouverture à l’aide d’une pièce de 2à centimes, en mauvais plastique, ne fonctionne plus). Et l’envie de mesurer mes performances de nageur a commencé à me pousser à regarder du côté des montres capables de mesurer les distances parcourues dans un bassin de 25 ou 50 mètres. Du coup, et après une rapide étude comparative, je suis tombé sur ce modèle Garmin, la Garmin Fēnix 3.

Ses atouts?
– elle sait gérer une large multitude de modes sportifs
– son autonomie est acceptable, sans être époustouflante
– elle intègre un capteur de fréquence cardiaque au poignet
– en mode course, elle dialogue avec l’appli Smartphone Garmin Connect qui vous donne des informations en mode vocal (vitesse moyenne, distance parcourue)


Après Runkeeper, Strava, Polar Flow, voici … Garmin Connect

Ses (petits) inconvénients
– elle est vraiment très large (sur un petit poignet comme le mien, ça dénote)
– elle manque un peu de luminosité (mais si cela permet de tenir un peu plus longtemps la charge, cela me convient)
– le câble de chargement est, comme pour les autres modèles Garmin, un câble spécifique, différent des câbles USB classiques utilisés par les montres Polar ou autres téléphones Android.

Pour les adeptes non pas de la performance, mais du design, son habillage peut être modifié, l’application Garmin Connect IQ propose une centaine de présentations visuelles différentes, qui reproduisent, pour certaines, le look de modèles de montres de luxes type Rolex, Breguet, Omega, etc.

Cerise sur le gateau, Amazon la proposait avec un discount de 30% la semaine passée. Même s’il ne s’agit pas du tout dernier modèle Garmin (la Garmin Fēnix 5 est sortie depuis…), ce modèle-là me convient parfaitement et pourrait, je crois, faire le bonheur de pas mal d’autres utilisateurs de montres de sport.

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*