Non mais allô Barack, quoi!

Depuis les révélations de Snowden et le scandale PRISM, de nombreuses caricatures font le tour d’internet, sur le même principe: Obama nous écoute, Obama nous espionne; C’est globalement faux, aucun individu et aucune organisation n’a la bande passante suffisante pour tout écouter, nous sommes trop nombreux pour cela (1,1 milliard de comptes Facebook, par exemple). Ce que PRISM permet, c’est d’éplucher les conversations de personnes ciblées, par exemple celles présentant un risque pour la sécurité du territoire. Bien entendu, tout réside dans la position du curseur « sécurité »…

Mais revenons à nos caricatures, franchement très marrantes. En voici un florilège, avec en tête d’affiche, ce remarquable détournement du fameux « Yes we can » de la première campagne présidentielle, celle où l’on flattait, déjà, Barack Obama, pour son excellente compréhension du web social. Les fans de l’époque ne se doutaient peut-être pas du degré de maîtrise de celui qui allait devenir président des Etats-Unis…

Mais la meilleure de toutes, c’est sûrement celle-là, qui fait penser au « Luke, I am your father » de Star Wars.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?