Les affaires ou le dopage?

D’un côté, un président sortant, qui vient de passer douze années au pouvoir, entendu comme témoin assisté pour des affaires remontant à l’époque où il était Maire de Paris. Et un premier ministre sortant, éminence gris du président pré-cité, mis en examen pour complicité de dénonciation calomnieuse, complicité d’usage de faux, recel d’abus de confiance et recel de vol.

De l’autre, une affaire sordides de coureurs cyclistes dopés – comme tout le monde s’y attend – qui perturbe l’édition actuelle du Tour de France, mais n’empêchera sans doute pas la prochaine de se dérouler dans les mêmes conditions.

D’après vous, qu’est ce qui est plus grave? Se doper pour gagner, ou tricher pour rester au pouvoir?

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?