L'énigme du jour : mais où est donc passé le Hezbollah?

Mais où sont passés les combattants du Hezbollah? Voila bientôt 3 semaines que ce conflit a débuté, et je cherche toujours la première image, le premier reportage sur les combattants du Hezbollah.

Ils sont pourtant bien quelque part? Les 2000 et quelques roquettes tombées sur le nord d’Israel ont bien été tirées par quelqu’un? Auraient-elles été lancées par les "populations civiles"? J’en doute…

Les télévisions – toute sles télévisions, occidentales ou moyen-orientales – nous abreuvent de reportages et d’images sur les personnes déplacées, sur les victimes des bombardements, des deux cotés de la frontière entre Israel et le Liban, avec une prédilection certaines pour les victimes qui se trouvent au nord de cette frontière. On a vu les bateaux qu iallaient évacuer les occidentaux, parfois au prix de longs trajets… On a aussi vu abondance d’images de combattants israéliens, de commandos spéciaux de toutes sortes, de bêrets verts, noirs ou rouges, d’appareils de vision nocturne, de chars, de canons, d’avions…

Mais toujours pas le moindre combattant du Hezbollah à l’horizon.

Cela devient une énigme, l’énigme de l’été. Israel se battrait-il contre une organisation invisible? transparente? mutante?

Ou bien y aurait-il autre chose, une raison cachée?… Y aurait-il "volonté délibérée" de ne pas montrer d’images des combattants du parti chiite? Et si oui, de qui émanerait-elle? Du Hezbollah lui-même? Peut-être. Du gouvernement libanais? J’en doute. Des médias eux-mêmes? J’en frissonne. Car si c’est le cas, cela signifie qu’on veut donner d’un camp l’image du faible. Et de l’autre l’image du fort; inébranlable; sans pitié. Image dans laquelle l’armée israelienne se complait, semble-t-il. Question de notoriété, sans doute…

Alors, si par hasard, vous croisez un combattant du Hezbollah durant vos vacances, faites moi plaisir: envoyez-moi sa photo…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?