Le Précepteur: Comment Moïse entreprit la Bible

Qui était Moïse ? Si la Bible, en version originale bien sûr, décrit assez sommairement l’ascendance du personnage, nombreux sont les auteurs à s’être demandé s’il avait vraiment vécu, s’il était inspiré d’un ou plusieurs personnages, ou s’il s’agit d’un mythe pur et simple. Fiction bourrée de références multiples au texte et à l’exégèse, Le Précepteur récite l’ascension de Moïse, dans un contexte assez proche du récit biblique, mais qui prend d’assez marge libertés avec la chronologie proposée par le texte originel.

Élevé à la cour du Pharaon, Moïse y tient le rôle du précepteur de la progéniture royale. Le souverain lui a accordé sa totale confiance, et lui confit une mission d’étude auprès des communautés d’ouvriers et d’esclaves du delta du Nil, au sein desquelles la contestation monte. Un soulèvement se profile. La raison ? Les ouvriers réclament un jour de repos hebdomadaire, là où les maîtres n’accordent qu’un repos mensuel. Derrière ce conflit social se profile un conflit culturel, basé sur la gestion du temps et le calendrier en usage. C’est dans ce contexte que Moïse va, par l’intermédiaire d’un jeune enseignant sensibilisé à la culture phénicienne, formaliser les bases de la langue qui servira de support au texte biblique.

Livre aussi passionnant qu’étrange, Le Précepteur joue abondamment avec de nombreuses références culturelles. Tout au long de ce parcours initiatique, on y fait, en même temps que ce Moïse de papier, la découverte de l’alphabet hébreu et des jeux infinis que procure l’usage des guematriot, calculs basés sur la valeur numérique des lettres. Tout cela n’a rien d’étonnant : l’auteur n’est autre que Michel Louis Lévy, auquel on doit l’excellent site Judeopedia, ainsi qu’un blog où il aborde de nombreux thèmes historiques ou culturels, y compris la Bible.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?