L’AX : Cotiser, Voter, S’engager. Episode 1 : cotiser

Ma/Mon Cher(e) Camarade,

Si tu es arrivé(e) – non je ne fais pas de l’écriture inclusive, j’essaie simplement de personnaliser l’expérience – jusqu’ici, c’est que l’élection au CA de l’AX t’intéresse un minimum.

Je vais m’efforcer de t’y intéresser encore plus !

En fait, l’élection au CA, en elle-même, n’a qu’un intérêt limité. Ce qui est nettement plus intéressant, c’est l’avenir de l’AX en elle-même.

Refaisons un peu d’histoire – oui, je suis un vieux con, tu n’étais pas né(e). N’empêche.

Jusque dans les années 90, l’AX regroupait pratiquement 80% des anciens.

Son annuaire, aussi appelé « bible » (je ne mets pas de majuscule, je me souviens que je suis hébergé sur le blog de Kabla (84) qui goûterait peu un tel blasphème), était le seul outil qui permette à la fois de :

  • garder contact avec les copains de promo – qui, je te rassure, ne s’appelaient plus cocons depuis pas mal de temps. Je suis vieux, mais pas à ce point
  • savoir qui travaillait où (en français, faire du networking)
  • faire savoir au monde entier – bien franco-français mais c’était déjà pas mal – y compris et surtout les chasseurs de têtes, que, toi aussi, tu étais allé à la grande École. Une sorte de Who’s who en réduction.

Par ailleurs, les offres d’emploi de l’AX permettaient de trouver du boulot. « Camarade, ENSTA, CPA (maintenant ça s’appelle l’exécutive-MBA d’HEC, c’est plus chic), 20 ans de Sidérurgie, cherche poste à responsabilité ». Et ça marchait !

Cela permettait à l’AX « d’offrir » ses services – en particulier ceux de la caisse de secours – à l’ensemble des camarades, sans distinction de membership.

Mais ça c’était avant…

Internet, Facebook et LinkedIn ont tué ce business model. Aujourd’hui, moins de 30% d’entre nous cotisent à l’AX. Ceux qui ne se demandent pas si le prix de la cotisation vaut bien les services qu’ils reçoivent. Sachant que la réponse est bien entendu non, puisque ces mêmes services sont gratuits et prodigués à l’ensemble des camarades. Or s’il est bien quelque chose sur lequel tout le monde s’entend, c’est que l’AX doit conserver sa vocation universelle, et ne pas discriminer entre cotisants et non cotisants.

Permets moi ici une incise. La solidarité polytechnicienne – qui commence d’ailleurs au sein de la promo – et qui date quasiment de la création de l’Ecole, j’écrirai un jour quelques lignes sur le thème : solidarité entre les X / 1794-1944 – n’est pas du monopole de l’AX. L’élan de solidarité envers notre camarade Krotov (02) a ainsi été donné par les kessiers. Mais :

  • L’AX amplifie, démultiplie et pérennise
  • L’AX fait beaucoup de choses invisibles et qui ont vocation à le rester

La transformation de l’AX passe donc par la réponse à cette question : comment convaincre ceux qui ne sont pas membres de le devenir ? Je n’ai pas de réponse toute faite, bien entendu. Mais, j’ai un début de réponse : Il te reste 48 heures pour cotiser afin de pouvoir voter pour le CA. Voter, me diras tu, ce n’est pas une raison suffisante pour dépenser 100 et quelques euros dans une cotisation à l’AX. Certes. Mais ce n’est pas ce que je te propose.

Je te propose de profiter de l’occasion et de la deadline : les listes électorales électroniques – c’est quand même plus facile de voter en ligne… – pour l’élection de juin 2021 sont clôturées le 26 avril ; c’est dans un mois. Il te reste donc un mois… Tu as donc un mois pour te dire « Tiens, c’est une bonne idée, je vais redevenir membre de l’AX » !

Et l’AX en a doublement besoin. La vocation de toute association, mais plus particulièrement une association comme la nôtre, est, pardonne-moi le caractère trivial de cette assertion, de réunir ses membres. Et force est de constater que, réunir, depuis un an, n’est pas la chose la plus aisée

Nous vivons une situation difficile. S’engager avec l’AX, c’est bien !

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?