L’apocalypse numérique aura bien lieu…

« L’apocalypse numérique aura bien lieu« , c’est le titre de mon intervention, diffusée depuis dimanche matin, sur le podcast « 50 nuances de Net« , animé par Nathalie Chiche sur RCJ. Nathalie y interroge, à un rythme à peu près mensuel, des acteurs de l’économie, sur les évolutions du monde digital. C’est avec plaisir que j’ai répondu à son invitation à y parler de ma propre vision du digital, qui répond au titre du dernier ouvrage de Guy Mamou-Mani, porteur, lui, d’une vision plus optimiste.

Une vision teintée de pessimisme, il faut le reconnaître. Il est loin – dix ans à peine, pourtant – le temps où je voyais dans la diffusion du digital une aubaine pour nos sociétés. Apôtre du digital au travers d’une demi-douzaine d’ouvrages qui y ont été consacrés, je constate peu à peu de plus en plus de dérives et d’usages malvenus. Ce n’est pas la faute de la technologie en soi, pourtant, qui permet de faire tant de choses sublimes. Mais c’est toujours la même histoire: « with great power comes great responsibility« . Il appartient aux individus et aux entreprises, qui élaborent, diffusent et entretiennent de telles technologies, de définir les limites et d’en contrôler leur respect.

En environ une demi-heure, Nathalie et moi abordons des thèmes aussi variés que le marketing de l’attention, l’ubérisation de l’économie, la « Frenchtech », le démantèlement de Facebook, la neutralité du net et le respect de la vie privée.

Vos commentaires, remarques et critiques, sont les bienvenus.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?