La sagesse de la pieuvre

Si vous avez une heure et demi devant vous et vous demandez quoi voir à la télévision ou en ligne, précipitez-vous sur la Sagesse de la pieuvre. Ce remarquable documentaire raconte une histoire d’amour bien singulière, entre le documentariste Craig Foster, et une jeune pieuvre. Foster, durant plusieurs mois, a suivi cette pieuvre adulte dans ses pérégrinations dans une petite baie, et a réussi à créer une relation assez extraordinaire avec cet animal, qu’on aurait pu croire plus limité que ne le montre le documentaire.

Il fallut de nombreux jours pour parvenir à cette relation. Mais elle permit à l’équipe qui a réalisé le documentaire de suivre la pieuvre au quotidien, de jour comme de nuit. Le jour, notre petit poulpe s’amuse avec ses voisins les poissons. Mais la nuit, il se transforme en redoutable chasseur, à l’affût du moindre crabe de passage.

Cette pieuvre n’est pourtant pas au sommet de la chaîne alimentaire de ce petit coin de mer. Elle doit se protéger de prédateurs bien plus cruels, des requins pyjama qui n’hésitent pas à la traquer dans les moindre recoins du plan d’eau. Elle y laisse parfois quelques plumes … mais ne perd jamais espoir, et fair preuve d’un remarquable instinct de survie, se parant de coquillages pour mieux se dissimuler aux yeux de ses ennemis, ou n’hésitant pas à se fixer sur le dos du requin venu la dévorer…

Sous la plage abandonnés, coquillages et crustacés

Au terme de ce documentaire, notre admirable petite pieuvre va accomplir son destin : après avoir fait la rencontre d’un monsieur pieuvre passé par là, elle va se vider de ses forces pour mettre au monde des milliers de petites pieuvres. Un effort surhumain, à son échelle, qui n’est pas sans rappeler l’un des messages clefs du livre le gêne égoïste : c’est par l’énergie dédiée à la reproduction de son espèce qu’on repère les individus de sexe féminin au sein d’une population, quelle qu’elle soit.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?